BluaP Mac Support
Mac Nieuws BluaP Mac Support Weblog Software Mac Games Nieuws & Downloads WiFi / Airport / 802.11
Te Koop Aangeboden (en gezocht) Mac Knowledge Mac Tips Unix Mac Links
Special (235): Links | Apple (10): Apple_Developper_Headlines | Apple_Developper_ReferenceLibrary | Apple_Hot_News | Apple_Press_info | Apple_Support_Knowledge_Base_GarageBand | Apple_Support_Knowledge_Base_Mac_OS_X | Apple_Support_Knowledge_Base_iPhoto | Apple_Support_Knowledge_Base_iPod | Apple_Support_Knowledge_Base_iTunes | Mac_Products_Guide_New_Arrivals | Rumors (16): AppleInsider | Apple_x | Chaosmint | CrazyAppleRumorsSite | DifferentDistrict_Rumors | LoopRumors | MacNews_net | MacRumors | MacRumors_p2 | MacScoop | MacosXrumors | Railheaddesign | SpyMac | TheMacMind | TheNorthernSpy | TheUnofficialAppleWeblog | ThinkSecret | iPod (18): Apple_Support_Knowledge_Base_iPod | MacDVD_iPod | Nikkeibp_iPod | iPodBeat | iPodClub | iPodFan | iPodGear | iPodGeneration | iPodHacks | iPodLounge | iPodNN | iPodNoticias | iPod_Fun | iPod_News_de | iPoders | iPodhead | iPoding | pochoirs | Nederlandstalig (11): AppleNieuws_nl | AppleNieuws_be | BluaP | iPhoneclub | iPhoneWereld | InterMactivity | MacFan | MacFan_Forum | MacFreak | MacHouse | MacMinds | MacOSX_nl | MacVandaag | MacWereld | Nieuwslog_Apple | Nieuwslog_iPhone | OneMoreThing | SandS | MacZone | Yooph | Francais (16): Carpo | LeMacEnLigne | Mac4ever | MacADSL | MacBidouille | MacBooster | MacDigit | MacGeneration | MacOS_ws | MacPlus | Mac_Linux | Mac_vnunet | Macmusic_org_FR | Macp2p_net | NyXen | iPodGeneration | Espanol (6): Conexionmac | DiarioX | FaqMac | MacNoticias | NoticiasMac | iPod_Noticias | Portugese (2): Macmagazine_Noticias | Macmagazine_Secrets | Deutsch (11): Apfelgeruechte | Apfeltalk | MacGuardians_de | MacMiniForum | MacMotion_de | MacNews_de | MacTechNews_de | MacWelt | Mac_and_Win_de | iPodFun | iPod_News_de | Danish (3): MacNyt | MacVaerk | MediaMac_dk | Finish (2): MacSanomat | Macmaailma | Swedish (4): MacFeber | MacNytt | MacWorld_se | Se_99mac | Italian (8): AMUG_AV_Italia | BlogMac | Musimac_it | OSXTips | Poc | Spider_mac | Tevac | faqintosh | Greece (2): HelMUG | MacLoaded | Polish (1): Jabluszko | Russian (2): DeepApple | MacOSX_ru | Mactime | MikeOSX | Taiwanese (3): Frostyplace | Maczin | Oikos | Japanese (14): Apple_jp | CubeDeZope | Garageband_jp | Garagers | LifeWithWebObjects | Logicer | MacDVD_iPod | MacFan_net | MacTechLab | Mac_Page_Ne | Nikkeibp_iPod | PowerBooksNews | Sevencolors | iPodClub | Korean (2): Hangul | MUG | News (104): AFP548 | ATPM | AllOSX | AppleAirportWeblog | AppleDefects | AppleLegal | AppleLust | AppleMatters | AppleMenu | Apple_KB | AsTheAppleTurns | Automatorworld | CubeOwner | DailyTunes | DashboardWidgets | Dashboarddev | DifferentDistrict_News | DotMac | EduRSS_Apple | Folkore | Hardmac | InsanelyGreatMac | JoyOfTech | JustOneMoreThing | KeynoteHQ | LockerGnome | LowEndMac | MaCreate | Mac360 | MacCritic | MacDVonline | MacDailyNews | MacDevCenter | MacDigitalAudio | MacEdition | MacFixIt | MacFoo | MacGo | MacHTPC | MacHacks | MacHelp | MacInTouch | MacJams | MacLevel | MacMegaSite | MacMerc | MacMinute | MacMischief | MacNN | MacNet2 | MacNetJournal | MacNewsWorld | MacOSXHints | MacOSXHints_Tiger | MacObserver | MacPolls | MacShrine | MacSlash | MacSofa | MacStudentDev | MacTeens | MacThemes | MacTips | MacVillage | MacWorld_UK | Mac_on_Intel | MacintoshSecurity | Macmusic_org | MacnCell | Macservers | MusiconMac | MyMac | NZMac | NewsTrove | NonStopMac | OReilly | OS9Forever | OSOpinions | OSXFAQ | OSXGuide | OSXHax | OSx86 | PinoyMac | PowerBookCentral | Powerpage | RancheroWeblog | RandomMaccess | Slashdot_Apple | StudioLog | SurfBits | TheAppleCore | TheMacBase | TheMacMind | TheMacOrchard | TheUnofficialAppleWeblog | TidBITS | TigerTracker | World_of_Apple | iCalShare | iCompositions | iOnMac | ifoAppleStore | macCompanion | macTV | xlr8yourmac | news4mac | Macsupport_ca | MacGeekery | Macmini123 | McMACSite | iPhoneAtlas | iwantaniphone | iPhone_Google |

Francais Derniere Mac infos par MacBidouille (translate into )


Un dock Thuderbolt à la connectique pléthorique

OWC a démarré les précommandes d'un dock Thunderbolt 2 doté d'une incroyable connectique.

Il est doté de deux connecteurs Thunderbolt 2 pour le chainage, de 5 ports USB 3.0, d'une entrée et d'une sortie audio, d'un connecteur Firewire 800, d'un port Gigabit Ethernet et d'une sortie HDMI 1.4b supportant la 4K à 30 FPS.
Il est proposé au prix de lancement de 249,99$ (299,99$ ensuite) ce qui est un prix canon si les performances sont au rendez-vous.



La Corée du Sud déclenche une enquête antitrust contre iOS et Android

Les autorités de la concurrence de Corée du Sud ont annoncé hier qu'elle déclenchaient une enquête pour savoir si Apple avec iOS et Google avec Android n'avaient pas des pratiques anticoncurrentielles.
Elles vont allouer des ressources supplémentaires aux fonctionnaires chargés d'étudier les pratiques d'Apple et de Google, en particulier au niveau de l'usage qu'elles font de leurs brevets pour éventuellement bloquer l'émergence de concurrents. Ces autorités souhaitent également se rapprocher de leurs homologues partout dans le monde pour travailler ensemble à ce qui est qualifié de lutte contre des cartels internationaux.

Les termes sont durs, presque violents. La déconfiture récente de Samsung sur le marché des smartphones n'est certainement pas étrangère à cette procédure. Les autorités de Corée du Sud semblent vouloir d'une manière ou d'une autre faciliter l'émergence d'un troisième OS mobile, Tizen par exemple pour ne pas le nommer.

Pour finir, le rachat de Nokia par Microsoft va aussi être étudié à la loupe pour savoir s'il n'est pas aussi une menace à la libre concurrence. Là aussi, on peut se demander si la procédure en cours entre MS et Samsung autour des contrats de brevets pour utiliser Android ne sont pas étrangers à cette décision.



Attention aux câbles Lightning contrefaits

Les câbles Lightning d'Apple (et de ses partenaires en fabriquant sous licence) sont coûteux, près de 20 euros.
A ce prix, certains sont tentés d'acheter des modèles moins coûteux, des copies qui contiennent des contrefaçons de puces de vérification. On en trouve à partir de quelques euros sur internet.
Attention toutefois, certains sont de très mauvaise facture et peuvent devenir dangereux. C'est le cas d'un câble que nous avons récupéré. La personne l'a acheté 5 euros sur internet et il a fonctionné un petit moment... avant de provoquer un début d'incendie sur un chargeur officiel Apple.
Si d'un côté la prise Lightning du câble est bien réalisée et bien sertie, la partie USB n'a pas eu droit au même traitement.

Comme vous pouvez le voir sur la photo les soudures sont très légères et il n'y a aucune rétention pour éviter que le câble ne se dessoude en cas de traction. C'est d'ailleurs ce qui est arrivé très vite, quelques jours et a provoqué un court-circuit fatal au chargeur mais heureusement sans incidence sur l'iPhone.
Soyez donc prudents. Certes un câble Lightning Apple est cher et même pas réellement solide, mais au moins il ne risque pas sans avertissement de provoquer le même genre de chose.



Bientôt du G-Sync sur de nombreux ordinateurs portables ?

En octobre 2013 Nvidia a lancé le G-Sync. Il s'agit d'un nouveau protocole d'affichage dynamique fort intéressant. En effet, aujourd'hui, une dalle LCD a une fréquence de rafraichissement constante, dans la plupart des cas 60 Hz. C'est donc 60 fois par seconde que la carte graphique recalcule l'image et l'envoie à l'écran pour qu'il l'affiche. Cette fréquence permet d'assurer une fluidité suffisante pour éviter les effets d'image fantôme dans les scènes très mobiles. En revanche, même dans les jeux 3D, il s'avère que l'on aurait pas toujours besoin que l'image soit recalculée 60 fois par seconde.
Le G-Sync sert à cela. Le système va de manière dynamique gérer la fréquence de rafraichissement de l'image en fonction des besoins. Cela permet une économie de ressources au niveau du GPU mais aussi au niveau de l'écran, qui peut dynamiquement baisser sa fréquence d'affichage et donc consommer moins d'énergie.
En effet, ce système peut avoir deux buts qui ne sont pas opposés, optimiser l'affichage au mieux et permettre des gains sur la consommation, par exemple quand vous êtes sur votre portable en train de lire une page web et où ce sont surtout vos yeux qui bougent. Dans ce cas le GPU et l'écran se contenteront d'afficher la même image tant que rien ne bouge.

Hélas, ce système nécessite un module électronique dédié placé entre la carte graphique et l'écran. C'est la raison pour laquelle les écrans G-Sync ne sont pas venus légion et que l'on ne trouve pas d'ordinateurs portables qui utilisent ce moyen d'économiser l'énergie. Il faut non seulement supporter la consommation de ce module mais aussi son surcoût matériel et de licence Nvidia.

Récemment, un propriétaire d'un portable ASUS avait un problème d'affichage. Le SAV de la société a tenté de le régler en lui envoyant un pilote bêta qui venait de sortir. Il s'est alors aperçu que ce pilote activait sur sa machine le G-Sync sans qu'elle soit dotée de l'électronique dédiée. Cela a été vérifié par le site PC Perspective, le G-Sync fonctionne alors que ces machines ne sont dotées d'aucune électronique spécifique. Certes, il y a encore des bugs mais le système est fonctionnel.

C'est une bonne nouvelle car cela indique que de nombreux ordinateurs portables dotés de cartes Nvidia pourront dans le futur avoir une meilleure autonomie mais cela a aussi provoqué une polémique. Si le G-Sync peut fonctionner sur une carte récente sans ajouts matériels supplémentaires, pourquoi Nvidia continue sur cette voie coûteuse ?
Déjà on pense que c'est un choix de la société pour valoriser son système et continuer à vendre des licences spécifiques qui arrondissent ses fins de mois. Il semble donc maintenant que la société ait menti sciemment à ce sujet. On attend sa réponse officielle pour y voir plus clair ou savoir comment elle va se dépatouiller de cette histoire.



Grande-Bretagne: Google va devoir réécrire ses conditions générales d'utilisation

En utilisant les services Google vous êtes censés avoir accepté les conditions générales d'utilisation, un recueil de dizaines de pages parfois écrites en anglais et dans lesquelles la société détaille entre autres chose ce qu'elle va collecter, garder, utiliser, exploiter...
L'autorité chargée de surveiller cet aspect complexe des choses en Grande-Bretagne a considéré que les nouvelles "CLUF" mises en place par Google en 2012 étaient trop vagues sur cet épineux aspect des données collectées. Elle demande donc à Google de détailler avec force précision ce qui est collecté, les raisons de ces collectes et leur utilisation sinon précise tout du moins explicite.
Google a jusqu'au 30 juin prochain pour se mettre en conformité et devra faire d'autres aménagements dans les deux prochaines années.
Déjà la société avait eu des problèmes similaires en France et en Espagne avec des amendes à la clé, hélas ridicules, de l'ordre du million d'euros, une somme gagnée en quelques minutes tout au plus par la société.



Apple Watch: Apple va se préparer à un service premium pour vendre les modèles en or

Avec l'Apple Watch, Apple va tenter une expérience inédite, vendre des produits non plus haut de gamme mais aussi précieux. Ainsi, il y en aura des modèles en or, très coûteux, au moins autour des 2000 euros.
C'est donc dans le métier de la bijouterie ou plutôt celui de l'horlogerie de luxe (ou apparentée) qu'Apple va se lancer. Il y a donc des tas de procédures à revoir au sein des Apple Store pour s'y préparer.
9to5Mac a obtenu des informations à ce sujet.
Pour commencer, Apple va doter toutes ses boutiques de coffres forts pour stocker les modèles les plus coûteux mais aussi pour ranger tous les modèles d'exposition pendant la nuit. Il faudra donc que ces coffres soient dotés de chargeurs intégrés pour être certains que les modèles seront fonctionnels dès l'ouverture de la boutique.
La zone d'exposition des modèles sera aussi arrangée pour éviter la fauche, en particulier pour les modèles les plus coûteux. Tous seront présentés avec leur chargeur dessus, il faudra donc aussi une zone permettant aux clients qui le souhaitent d'essayer les montres et de voir leurs bracelets.

La société, en plus de réaliser des aménagements spécifiques, va commencer à envoyer des formateurs dans toutes les boutiques pour préparer le management et le personnel à accueillir comme il se doit ce produit. On peut présumer que seuls certains vendeurs seront habilités à gérer les clients qui veulent un modèle en or et leur apporteront un accueil VIP. Remarquez ce n'est pas certain, Apple a le don de faire croire que c'est un provilège suffisant que de pouvoir acheter ses produits.



Vous avez dit Yosemite ?

Si pour l'essentiel des Mac Users Yosemite est le nom d'OS X 10.10, il a déjà été utilisé pour autre chose par Apple.

Ce fut le nom utilisé en interne par Apple pour le dernier PowerMac G3, qui fut également le premier Powermac à prendre la couleur des iMac et la forme modulaire qui a été celle de tous les PowerMac jusqu'à l'arrivée des G5.
Ce fut également le premier Powermac à utiliser par défaut un clavier et une souris USB.

Cette machine n'a pas eu une carrière très glorieuse, remplacée rapidement par des PowerMac G4, elle a eu une carrière très courte, aussi courte que l'utilisation du bleu pour une machine professionnelle.
Pour l'avoir eu, nous nous rappelons surtout que ses premières révisions avaient un bug au niveau de son chip ATA, qui posait des problèmes ingérables sur les disques de plus de 20 Go (oui, 20 gigaoctets, énorme à l'époque).

Cette machine avait pourtant un potentiel très intéressant, facile à overclocker, et il fut même possible pendant un temps d'y installer des cartes processeur G4 vendues par des sociétés maintenant disparues comme XLR8. Nous avons bien dit un temps. En effet, à l'occasion d'une mise à jour de son firmware, Apple a en toute discrétion mis en place une sécurité qui bloquait la mise à jour processeur. Bien entendu cela provoqua à l'époque une grosse polémique car ce bridage était uniquement destiné à pousser les clients à acheter de nouvelles machines.

Certes, l'histoire n'est pas là pour se répéter mais on constatera quelques analogies avec le Yosemite OS X. Pour commencer, c'est aussi quelque part un OS de transition qui veut faire du neuf avec du vieux et qui a changé de robe, pas forcément pour le meilleur, pour cacher le manque réel de nouveautés.
On peut aussi rapprocher ses bugs de ceux de ce Mac, et pour finir certains bridages agaçants comme la signature des extensions.

Voilà pour ce dimanche matière à réfléchir, discuter et débattre. 



Apple Watch: Apple demande à certains développeurs d'être prêts à la mi-février

Alors que Tim Cook a annoncé que l'Apple Watch sortira en avril, sa société a demandé à certains développeurs d'être prêts à lancer sur l'App Store leurs logiciels dès le 15 février.
Sachant qu'il y a peu de chances que ce lancement soit précipité, il est probable que la société veuille être certaine d'avoir un catalogue étoffé au moment de son lancement. Elle pourra également utiliser ces applications tierces pour finir de tester sa montre dans des conditions proches de celles de sa sortie, que ce soit pour traquer des bugs oubliés ou pour tester par elle-même son autonomie dans des conditions réelles.



Les Mac mini 2014 déjà sur le Refurb

Apple propose déjà des Mac mini sortis en octobre dernier sur le Refurb.

A 419 euros l'entrée de gamme devient intéressante comme machine d'appoint ou petit serveur.



Microsoft investit dans un OS alternatif pour mobile

Le Wall Street Journal affirme que Microsoft participe à un tour de 70 millions de dollars d'investissement dans Cyanogen.

Cyanogen est à l'origine une startup qui a modifié une partie du code source d'Android pour y modifier et ajouter des fonctionalités et porter ce nouveau système (CyanogenMod) sur de nouveaux terminaux OEM (50 Millions en circulation). Cyanogen a pour objectif de proposer un OS désolidarisé au maximum de la suite de produits et services Google (comme le Play Store). Ces services sont insécables par contrat et un fabricant de téléphone intégrant Android façon Google devra tous les proposer.

Microsoft devient donc investisseur dans une société vendant un OS concurrent à Windows Phone. Notons que Microsoft a déjà brièvement vendu des terminaux Android suite au rachat de la division terminaux et services de Nokia.



Permettre l'installation de la Combo 10.10.2 sur une version 10.10.1 ou 10.10.2

[MàJ] cette manipulation est dorénavant inutile, Apple propose une Combo normale s'installant sur tous les 10.10.

Nous laissons le contenu de cette brève au cas où vous voudriez jouer à modifier des installeurs d'autres logiciels Apple.

Suite à la demande de nombreux lecteurs, voici la manipulation pour modifier l'installeur de la 10.10.2 pour l'installer sur autre chose que la 10.10.
ATTENTION: Tout se fait à vos risques et périls. Ayez donc impérativement une sauvegarde totale et récente de vos données !

  1. Téléchargez le fichier modif-combo.zip et décompressez le,
  2. Téléchargez la mise à jour Combo 10.10.2, ouvrez l'image disque et copiez l'installeur sur le bureau,
  3. dans l'archive que nous vous donnons se trouve deux choses, Flat Package Editor et un fichier appelé Distribution,
  4. Ouvrez l'archive Combo avec Flat Package Editor,
  5. Supprimez le fichier Distribution présent dedans et mettez à la place celui fourni,
  6. Quittez Flat Package Editor en sauvegardant.

Dorénavant la mise à jour Combo pourra s'installer, nous vous le rappelons, à vos risques et périls.

 



Elgato rappelle des batteries Smart Power pour cause de surchauffe

Elgato a annoncé un rappel de certaines de ses batteries externes Smart Power commercialisées entre septembre 2014 et janvier 2015.

Elles peuvent dans certaines conditions surchauffer et il y a donc un risque de combustion.
La société conseille à ceux qui en détiennent une de cesser de l'utiliser jusqu'à son échange.



La Chine veut les codes source et des portes dérobées

La Chine a adopté une nouvelle loi, dans laquelle elle exige que le code source complet des appareils vendus à certaines de ses administrations et banques soit communiqué de manière globale.
Cela concerne tous les appareils, ordinateurs, smartphones, cartes réseau, routeurs...
Pire, le texte pourrait obliger les constructeurs à installer des portes dérobées dans leurs appareils pour en permettre l'accès et l'inspection.

Pour centrer cela sur Apple, cela obligerait la société à installer des backdoors dans iOS et OS X. Dans le cas contraire elle pourrait se voir interdite de vente.

Certes, Apple n'a pas encore cédé aux autorités russes sur ce genre de chose mais aucune société industrielle occidentale ne pourrait se permettre de se faire mettre à la porte du marché chinois, devenu et de loin le plus dynamique du monde.

Difficile de dire ce qui va se passer maintenant mais les autorités chinoises savent qu'elles détiennent des moyens de pression très forts. Seul le gouvernement américain aurait encore peut-être les moyens d'éviter d'en arriver là. Mais à vrai dire nous en doutons tant les révélations de la NSA ont fini de ruiner sa crédibilité sur ce sujet délicat des écoutes.



iPhone 6: 85% des acheteurs avaient auparavant un smartphone de marque concurrente

Parmi les informations données aux investisseurs, Tim Cook a annoncé que 85% des ventes d'iPhone 6 avaient été réalisées grâce à des clients venant d'autres plateformes mobiles, pour l'essentiel (bien entendu) d'Android.
Seuls 15% des clients sont des utilisateurs d'iPhone qui ont adopté un modèle plus récent. Ce chiffre pourrait sembler mauvais au premier abord mais il faut garder à l'esprit les ventes record de l'iPhone 6. Il y a donc quand même une bonne proportion d'utilisateurs d'iPhone qui ont changé d'appareil pour le nouveau modèle.
Le changement de format semble donc en fin de compte avoir été une excellente idée pour Apple même si Steve Jobs l'aurait trouvé trop grand. Heureusement, on va certainement atteindre la limite de taille d'un smartphone et les constructeurs pourront partir vers d'autres voies pour créer l'engouement.
Les plus probables sont la puissance et la densité en pixel des écrans. Elles ont le mérite de flatter les spécifications plus que d'être utiles au quotidien. On continuera certainement sur la voie qu'affectionne aussi Apple avec une amélioration de la partie appareil photo qui est de moins un moins un accessoire pour devenir un point indispensable.
On pourra pour finir rêver et imaginer que l'autonomie devienne enfin une donnée cruciale pour les constructeurs. Mais visiblement ce n'est pas encore considéré comme une chose sexy...



Samsung annonce un trimestre fiscal assez maussade

Samsung a dévoilé ses résultats du dernier trimestre 2014. Par rapport à la même période de 2013, la société a enregistré un recul de son bénéfice de 26,7%.
Son chiffre d'affaires est de 4,93 milliards de dollars contre 6,72 l'an dernier.
La faute en revient pour l'essentiel à la division mobile, qui a fait les beaux jours de la société mais qui a enregistré un recul historique de 64%, que l'on peut sans exagération qualifier de claque.
La société va donc miser énormément sur la sortie prochaine de son Galaxy S6 pour se refaire une santé. Elle n'a certainement pas droit à un second échec, coincée entre Apple dans le haut de gamme et les fabricants chinois dans le millieu de gamme de plus en plus actif.



Où l'on reparle de surchauffe des processeurs Qualcomm

Début décembre une rumeur annonçait que Qualcomm avait des problèmes de gestion de la dissipation thermique de sa puce Snapdragon 810. Pour rappel, il s'agit d'une puce ambitieuse de la société qui embarquera 8 cœurs 64 bits (big.LITTLE) et une partie graphique très puissante. Elle doit aussi être la première à intégrer un système antivol codé en dur dans ses transistors.
La société avait alors démenti ces informations et indiqué que sa puce sortirait bien au premier trimestre 2015 sans aucun problème de surchauffe.

La rumeur est tenace et revient sur le tapis. Aux dernières nouvelles Samsung aurait renoncé à utiliser cette puce dans ses futurs produits haut de gamme car elle chauffe trop et se serait rabattu sur sa propre production de processeurs Exynos.

Pour Samsung ce n'est donc pas un réel coup dur. En revanche, Qualcomm va perdre l'un de ses plus prestigieux clients, ce qui pourrait faire du tort à sa division de puces ARM pour un bon moment.

[MàJ] Lors de l'annonce de ses résultats, Qualcomm a parlé de la surchauffe du 810 et également annoncé qu'elle avait perdu un gros client, sans citer Samsung.



Test du SSD AKITIO Palm RAID Thunderbolt 512 Go

Nous avons mis en ligne un test du SSD AKITIO Palm RAID Thunderbolt 512 Go.

Il est en fait composé en interne de deux SSD mSATA de 256 Go mis en RAID. 

http://www.macbidouille.com/articles/521/page1



La BackDoor du BlackPhone

Le BlackPhone est un téléphone bien plus sécurisé que la moyenne. Et il est devenu quelques temps le téléphone le moins sécurisé...

Le BlackPhone intègre PrivatOS qui est une version modifiée d'Android 4.4.2. Les données personnelles et de conversation sont chiffrées, la connexion internet peut se faire via un VPN inclus dans une suite de services proposée par Silent Circle, société productrice du terminal.

blackphone hacked

Il suffirait au pirate du numéro de téléphone ou de l'identifiant Silent Circle pour exploiter la faille, à distance. Il pourrait alors récupérer les messages déchiffrés, la localisation du terminal, les contacts, les comptes configurés, et même écrire dans la mémoire externe. Le problème vient d'une librairie utilisée par l'outil de messagerie SilentText et corromp la mémoire utilisée par l'application. En envoyant certaines données le pirate pourrait corrompre la mécanique de l'application, écrire de nouvelles données dans la mémoire, et récupérer des données du mobile.

Cette faille a été réparée aussitôt après avoir été découverte et communiquée à Silent Circle. Comme le mentionne Dan Goodin chez ArsTechnica, ce n'est pas tout de chiffrer l'intégralité des données...



Nous avons tenté l'installation de la Combo 10.10.2 sur une 10.10.2 préexistante

Pour une raison que nous ignorons, Apple a décidé que la mise à jour Combo 10.10.2 ne pourrait pas s'installer sur une autre version que la 10.10. Pourtant, nous étions nombreux à préférer appliquer une combo et même à passer un coup de mise à jour Combo sur un Mac qui posait des problèmes logiciels inexplicables.
Nous avons décidé de tenter l'aventure en modifiant l'installeur de la Combo et l'avons lancé sur une 10.10.2 déjà installée.

Tout s'est bien passé et la machine est toujours fonctionnelle. bien entendu nous avions une sauvegarde à jour en cas de pépin.

Si des lecteurs nous en font la demande nous vous expliquerons comment modifier le fichier de distribution de la Combo 10.10.2 pour en faire autant... à vos risques et périls.
Sachez en attendant que cela passe essentiellement par l'utilisation de Flat Package Editor et de la modification de quelques lignes de code.



Apple a vendu au dernier trimestre 9,5 iPhone par seconde

Apple a fait très fort au dernier trimestre en vendant 74,5 millions d'iPhone. Vu ainsi, ce chiffre ne veut pas dire grand chose. Pour le rendre plus parlant, sachant que cela a représenté 9,5 iPhone vendus chaque seconde des 90 jours de ce trimestre fiscal et cela 24h/24 et 7 jours sur 7.

Si l'on avait empilé toutes les boîtes de ces iPhone vendus on serait arrivé à une hauteur, ou plutôt une altitude, de 3427 km...
Si l'on avait pris les boîtes dans le sens de la longueur on serait arrivé à près de 12000 km, soit pas loin du diamètre de la planète...

Vus ainsi, ces chiffres ont de quoi donner le vertige, non ?



Etats-Unis: La FCC menace les hôtels qui bloquent les connexions Wi-Fi personnelles

Si dans les hôtels peu coûteux le Wi-Fi est la plupart du temps gratuit, il est le plus souvent payant et très coûteux dans des hotels haut de gamme, qui n'ont pas besoin d'offrir cette prestation pour un tarif très élevé.
Il n'est donc pas surprenant que des clients préfèrent utiliser leur propre connexion mobile en créant leur accès Wi-Fi personnel. Les chaînes d'hôtel voient ça comme une perte sèche et certaines comme Marriott ont commencé à brouiller ces connexions étrangères, ce qui lui a valu une amende de 600000$ de la part de la FCC.
Visiblement cet exemple n'a pas suffi et même Marriott semblait prêt à continuer ou reprendre cette pratique.

La FCC a donc publié un avertissement public pour rappeler une fois encore que ces pratiques sont interdites aux Etats-Unis et que ceux qui outrepasseraient la loi seraient poursuivis.

En France, il est également interdit de pratiquer tout brouillage volontaire de télécommunications.



YouTube passe aux vidéos en HTML5

YouTube a annoncé que dorénavant, le format par défaut des vidéos ne serait plus en Flash, mais en HTML5. Sur Mac, cela se passera sans problème, tout du moins avec Safari 8, la version la plus récente.
Passer au HTML5 a plusieurs avantages. Le premier est de marginaliser un peu plus Flash dont un nombre de plus en plus élevé de personnes aimeraient se débarrasser afin d'éviter les failles récurrentes trouvées dans son code. La seconde est de permettre aux vidéos diffusées de s'adapter à la bande passante et ainsi de permettre un ajustement de qualité au bénéfice de la fluidité.



Les bénéfices de Microsoft en recul

Presque en même temps qu'Apple, Microsoft a dévoilé les résultats de son trimestre qui s'est terminé le 31 décembre.
Si son chiffre d'affaires est en hausse de 8% à 26,5 milliards de dollars son bénéfice, 5,9 milliards de dollars, est en recul de 10,6%.
Il y a quand même une bonne nouvelle pour la société, son chiffre d'affaires généré par sa tablette Surface est en hausse de 24%, ce qui détonne avec le recul de l'iPad.



Un problème avec l'installeur de la mise à jour Combo 10.10.2

Visiblement, l'installeur de la mise à jour Combo a mal été configuré par Apple. Il semble aujourd'hui impossible de l'utiliser, que l'on soit déjà sous 10.10.2 (en cas de problème) ou 10.10.1.

En regardant dans les paquets nous avons l'impression que par erreur les ingénieurs ont mis 10.11 à la place de 10.10.1, ce qui expliquerait le problème.

Notez pour finir que cette mise à jour contient aussi une mise à jour firmware que nous n'avons pas identifiée.

[MàJ] Visiblement ce n'est pas un bug mais une volonté d'Apple qui indique sur son site qu'elle ne s'installe que sur une 10.10. C'est une première assez désagréable étant donné qu'il était pratique en cas de problème non identifié de pouvoir repasser une combo sur son système pour le "nettoyer".

[MàJ2] La mise à jour Firmware est une mise à jour EFI de certains Mac.

Elle vient certainement combler la faille découverte et qui permettait de le mettre à jour sans autorisation via le port Thunderbolt.



L'application Photos prend du retard

Quand Yosemite avait été présenté, Apple avait aussi dévoilé "Photos", son application destinée à remplacer iPhoto et Aperture. Cette annonce avait fait couler beaucoup d'encre et l'application devait officiellement arriver au début de cette année. C'était en tout cas ce que la société mentionnait sur son site.

Toute allusion ou presque à Photos a depuis été retirée avec seulement une petite mention parlant d'une date ultérieure. Il faudra donc attendre encore pour voir ce que vaudra ce produit.
Il y a fort à parier que la société ait décidé de peaufiner particulièrement ce logiciel pour éviter les critiques de plus en plus pesantes et récurrentes sur la qualité de ses logiciels et systèmes d'exploitation qui sont actuellement déployés. Photos, avec un peu de chance, pourrait donc signer le retour de logiciels de qualité, dotés de fonctions innovantes et surtout dépourvus de bugs visibles comme le nez au millieu du visage.



L'Apple Watch arrivera en avril

Lors des discussions avec les actionnaires, Tim Cook a annoncé que l'Apple Watch arrivera en avril. C'est la première fois que l'on a un mois précis pour sa sortie et elle sera plus tardive que l'on ne le pensait, même si Tim Cook annonce qu'elle sortira pile dans les délais escomptés.
Apple veut visiblement se donner le temps de finir ses optimisations afin d'assurer une autonomie maximale et un succès maximum.



Résultats du quatrième trimestre : l'iPhone fait la fête, l'iPad marque le pas

Apple a présenté hier soir ses résultats du quatrième trimestre 2014 (1er trimestre de l'année fiscale 2015 pour Apple, qui clot ses comptes fin septembre), et le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils sont excellents.

Alors qu'Apple nous avait habitués ces derniers trimestres à une croissance plus faible, voire à une légère décroissance, ce dernier trimestre est marqué par une très forte augmentation du chiffre d'affaires, +29,5% sur un an à 74,6 milliards, soit 19 milliards de plus que les objectifs annoncés par Apple en début de trimestre. C'est le nouveau record de chiffre d'affaires d'Apple. Le bénéfice atteint pour sa part 18 milliards de dollars, en hausse de 37,4% sur un an.

Ses excellents résultats sont principalement dûs à l'iPhone 6 et, dans une moindre mesure, aux Mac. Ce sont en effet pas moins de 74,5 millions de smartphones pommés qui ont trouvé preneur ce trimestre, en hausse de près de 46% sur un an, portant ainsi la part de l'iPhone à 69% du chiffre d'affaires d'Apple. Les ventes de Mac ont pour leur part progressé de 14,1%, pour atteindre 5.5 millions d'unités, le deuxième meilleur résultat.

Du côté de l'iPad par contre, la tendance à la baisse se confirme, avec 21,4 millions d'unités contre 26 millions il y a un an. Si l'agrandissement de la taille de l'iPhone a sans doute contribué à améliorer ses ventes, c'est probablement aussi la cause d'une partie de la baisse des ventes d'iPad.

L'iPod continue pour sa part à prendre le chemin de la porte, et Apple n'en communiquera désormais plus les volumes de ventes, le chiffre d'affaires de l'iPod rejoignant celui des "autres produits", en baisse de 5% environ.

On note l'apparition d'une nouvelle ligne comptable, "autres produits" dans laquelle Apple va mettre l'iPod, les produits Beats, l'Apple TV et certainement l'Apple Watch. Cela évitera à la société de devoir communiquer des chiffres précis sur des produits qui se vendent moins ou mal et ne communiquer que sur ses succès.



Dell continue à étendre la 4K sur ses ordinateurs portables

Si Apple a été la première société à proposer un écran HD sur ses ordinateurs portables, créant en fait l'engouement massif pour la multiplication de pixels sur tous les appareils électroniques, elle n'est plus celle qui a le plus d'avance sur les ordinateurs portables.
Alors que les MacBook Pro Retina 15" ont un écran d'une définition de 2880x1800, de plus en plus de concurrents proposent de la 4K ou plutôt de la Ultra HD.
Dell vient ainsi de mettre à jour sa gamme de portables Precision M3800, qui sera dorénavant proposée avec un écran 3840x2160 soit 3,5 millions de pixels de plus que la machine d'Apple.

Nous ne doutons pas réellement qu'Apple proposera aussi vite que possible des MacBook Pro Retina dotés d'écrans plus denses même si au quotidien la différence ne sautera pas aux yeux de grand monde. Après tout, il s'agit surtout de spécifications commerciales visant à attirer le client.



Le bug des SSD Samsung 840 EVO ne serait pas réglé

Depuis la fin de l'été on avait appris que les SSD Samsung 840 EVO avaient un problème provoquant une baisse drastique de leurs performances au bout de quelques mois d'usage. Après avoir tergiversé, Samsung a proposé un correctif venant régler ce bug (vous avez les liens de l'historique en bas de la brève).
On pensait l'affaire réglée et on attendait encore qu'un problème similaire soit réglé sur les 840. Hélas, il semble d'après des témoignages de plus en plus nombreux que ce problème revienne progresssivement sur les SSD ayant adopté le nouveau firmware. Samsung avait pourtant annoncé avoir trouvé sa cause précise et l'avoir éliminé.

Nous allons suivre de près cette histoire en souhaitant que ce soit seulement un nouveau bug firmware et pas un problème plus grave au niveau du design des puces TLC.



La mise à jour 10.10.2 pour OS X est disponible

Comme prévu, Apple a mis à la disposition du public la mise à jour 10.10.2 pour Yosemite.

Outre le fait qu'elle est censée régler tous les problèmes rencontrés depuis la sortie de la 10.10, elle comble surtout les failles 0 day publiées récemment par Google, une motivation particulièrement forte pour l'installer si l'on est déjà sous Yosemite.

PS: Si vous avez activé le TRIM avec Tim Enabler (ou autrement), nous vous conseillons de le désactiver avant de faire la mise à jour, puis de le réinstaller.



Apple propose iOS 8.1.3

Apple propose la mise à jour 8.1.3 pour iOS. L'une des principales avancées est la réduction de la quantité de Flash libre  nécessaire pour réaliser les mises à jour en OTA (depuis le téléphone) chose qu'apprécieront ceux qui ont un iPhone doté de seulement 8 ou 16 Go de Flash. En effet, il fallait entre 2,7 Go et 5 Go de libre auparavant pour réaliser une mise à jour sans passer par un Mac.



Une automatisation redoutable de vos dossiers et fichiers

Logo HAZELVoilà un petit logiciel qui devrait faciliter et aider pas mal de monde. Le produit n'est pas nouveau en soi (il est évoqué dans le forum), mais il mérite largement un droit de cité et que l'on s'y intéresse.

Hazel s'installe comme Préférences Système sur un Mac OS X et va effectuer pour vous un nombre d'actions aussi riches que votre propre créativité et/ou vos envies.

En surveillant un dossier, Hazel va pouvoir (entre autres) :

- Affecter un Tag,
- Changer la puce de couleur,
- Archiver,
- Ajouter des commentaires Spotlight,
- Trier, renommer, déplacer, supprimer...

... le tout selon des critères définis (liste à découvrir avec le produit) :

- Extension de fichiers,
- Commence par, contient, fini par....
- Modifié le, plus ancien que...
- Email en provenance de...
- Taille plus grand que, égal à....

La liste d'actions, tout comme les critères, est très riche ! Vous pouvez, bien sûr, lancer des scripts. Le site présente quelques vidéos très parlantes !
Petit bémol, pas de version française, tout comme le forum/support qui est en anglais : si vous ne maitrisez pas la langue de Shakespeare, vous pourriez trouver le "jouet" rebutant .

Vous pouvez tester ce splendide gadget, loin d'être inutile, pendant 2 semaines et sans limite de fonctions. Il vous coûtera ensuite 29,00 $ US pour une licence mono-poste.

Enfin, un dernier conseil, et non des moindres : ne jouez pas à la racine de vos disques système avec un tel produit, surtout si vous lancez des actions de déplacement/suppression ! En gros, attention aux dossiers /Library, /System, etc... Vous voilà prévenu.



Google a renoncé à un capteur d'empreintes digitales moins bon que le TouchID

Sans être parfait, le capteur TouchID d'Apple est devenu une référence de par sa fiabilité et sa simplicité d'utilisation. Bien entendu d'autres fabricants comme Samsung ont proposé leurs solutions, qui sont moins performantes ou pratiques.
Google voulait aussi en mettre un dans son Nexus 6. C'est ce que révèle l'ancien patron de Motorola Mobile dans une interview. La société avait des prototypes matériels, avait développé toutes les couches logicielles et même le code pour que les autres développeurs puissent l'utiliser.
En fin de compte, au cours du développement de l'appareil ce capteur a été passé à la trappe. Hélas, Apple a racheté le meilleur spécialiste du marché dans ce domaine et Google ne pouvait se satisfaire de ce qu'ils pouvaient réaliser avec le second.
Google a donc renoncé à ce capteur plutôt que d'en proposer un qui ne soit pas à la hauteur de la comparaison. On peut féliciter la société pour cette décision et l'on pourrait dire que Samsung aurait avec le même discernement renoncé à plusieurs choses sur ses appareils.



La 10.10.2 serait presque prête

Aux dernières nouvelles, Apple a commencé à proposer à ses employés d'installer une ultime bêta de la 10.10.2, ce qui et un signe annonciateur d'une sortie prochaine.
Elle porte le numéro 14C109, ce qui la rend un poil plus récente que la dernière bêta développeurs arrivée récemment (14C106a).
Voici ce qu'Apple annonce:

  • Résout un problème de déconnexion Wi-Fi;
  • Résout un problème de chargement lent de pages web,
  • Règle un problème d'indexation par Spotlight de mails distants quand on a désactivé cette fonction,
  • Améliore la synchronisation audio et vidéo lors de l'utilisation d'un casque Bluetooth,
  • Ajoute la possibilité de parcourir iCloud Drive dans Time Machine,
  • Améliore les performances de VoiceOver,
  • Résout un problème de VoiceOver qui déclenche un écho lors de la saisie de texte sur une page Web,
  • Règle un problème de bascule inopinée de langue de saisie,
  • Améliore la stabilité et la sécurité de Safari.

Pour rappel, cette version doit aussi corriger les failles 0 days dévoilées par Google, raison de plus pour qu'Apple la lance maintenant aussi vite que possible.



Etats-Unis: Les opérateurs câble opposés au changement de la définition du haut débit

Hier nous vous parlions de la volonté du régulateur des télécommunications américain, la FCC, de considérer que le haut débit commençait à 25 Mbits/s en download et 3 Mbits/s en upload. 
Ce qui était prévisible est arrivé. Les cablo-opérateurs du pays, par la voix de leurs avocats lobbyistes, sont montés au créneau pour critiquer cette définition. Ils considèrent que ces débits sont exagérément élevés pour la qualification et qu'il n'y a aucun besoin de telles modifications.
Cela prouve surtout que la FCC a frappé là où cela fait mal et surtout là où cela pourrait faire un tort considérable au niveau commercial à ces opérateurs, qui ont un quasi monopole dans de nombreux états et vendent très cher des connexions parfois bancales.



L'idée de punir l'obsolescence programmée fait son chemin

Après les députés, ce sont les sénateurs qui se sont penchés sur un projet de loi visant à punir l'obsolescence programmée. En substance, le texte compte punir de deux ans d'emprisonnement et 300000 euros (révisables à la hausse en fonction du chiffre d'affaires) d'amende les personnes ou sociétés qui introduiraient intentionnellement dans des produits commercialisés des composants à la durée de vie programmée pour forcer au rachat.
On a tous connu ça, des produits qui du jour au lendemain, le plus souvent peu de temps après la fin de leur garantie, tombent en panne. Les constructeurs ont pour cela de nombreux moyens de "tricher". Le plus souvent, cas rencontré surtout au niveau des imprimantes, les produits ont un compteur de pages qui finit par en bloquer le fonctionnement et oblige au moins à changer une pièce, souvent plus coûteuse qu'un produit neuf et en tout cas trop pour un produit hors garantie.
On a connu aussi des moyens plus "vicieux", avec des condensateurs "défectueux" qui claquaient au bout de x années de fonctionnement. il faut dire qu'au niveau industriel, on peut maintenant prévoir avec un delta très faible la durée de vie d'un composant en fonction de sa température d'utilisation.

Pour en revenir au texte de loi, il va devoir repasser par l'assemblée avant d'être voté. Toutefois, il faudra encore arriver à prouver que la chose était non seulement intentionnelle mais aussi liée à une action mercantile, ce qui ne sera pas évident du tout. Toutefois c'est au moins un début de prise en compte de ce phénomène à une époque où l'industrie fait tout pour que l'on renouvelle aussi souvent que possible ses appareils électroniques.



Etats-Unis: la FCC veut revoir la définition du terme internet haut débit

Aujourd'hui aux Etats-Unis, pour qu'une connexion internet soit qualifiée de haut débit, il faut qu'elle assure un débit minimum de 4 Mbits/s en téléchargement et 1 Mbit/s pour la voie de retour.
La FCC (Federal Communications Commission), qui s'occupe des télécommunications, veut revoir cette définition et fixer la norme haut débit à une bande passante d'au minimum 25 Mbits/s. Il s'agirait d'une réelle révolution qui impacterait grandement les opérateurs, étant donné qu'une bonne partie du pays n'est pas couverte par de tels débits. On peut donc s'attendre à une forte opposition de ces opérateurs, qui ne voudront pas perdre le qualificatif de haut débit de leurs offres.
En France, la seule qualification qui s'approche du terme haut débit fixe ce dernier à une vitesse de 2 Mbits/s en téléchargement, ce qui est selon les normes actuelles très lent et interdit l'accès à de nombreux services. Si notre pays suivait la voie de la FCC, pratiquement toutes les connexions ADSL, l'essentiel de nos accès internet, perdraient le qualificatif de haut débit, chose impensable pour nos opérateurs à part peut-être Numericable qui y verrait une aubaine commerciale. Toutefois cette dernière société continue à vendre des connexions essentiellement basées sur une terminaison coaxiale comme de la fibre optique...



Microsoft: un pas de plus vers l'abandon des tablettes ARM

Lorsque Microsoft s'est lancé sur le marché des tablettes, la société a décidé de sortir deux gammes, une dotée de processeurs ARM, appelée RT, et l'autre de processeurs x86, appelée Pro. Visiblement les ventes des surfaces RT n'ont pas suffi à convaincre Microsoft de continuer ses développements sous ARM et dès la troisième itération, seule une Surface Pro 3 est sortie.
Microsoft vient de faire un pas de plus vers l'abandon des tablettes ARM en annonçant que Windows 10 ne sera pas porté dessus. Elles auront quand même droit à une mise à jour leur apportant quelques nouveautés introduites par Windows 10, mais seulement quelques unes.

L'avenir de Microsoft semble donc repartir dans le couple Wintel. Ce n'est pas surprenant. Bien que largement bénéficiaires, Microsoft et Intel souffrent toutes deux de leur manque de succès dans les appareils mobiles. En se serrant les coudes les sociétés peuvent espérer profiter d'une synergie qui leur a permis si longtemps de dominer le monde.
Les choses sont d'autant plus faciles qu'Intel a mis en priorité la plus haute le développement de processeurs x86 à la consommation aussi mesurée que possible. Dans ce domaine les Core M, des puces Broadwell ne consommant que 4,5W, sont très intéressantes pour ce type d'application.
De l'autre côté on a Microsoft qui continue à marche forcée à optimiser son Windows pour les tablettes. Si tout n'est pas aussi parfait que sous iOS, il a le mérite de pouvoir faire tourner une logithèque monstrueusement étendue sans changements dans son code et ses compatibilités, un plus certain.



Apple Pay: L'état du Missouri veut plus d'authentification

Aux Etats-Unis, le nouveau système de paiement d'Apple, Apple Pay, cartonne. De très nombreuses petites transactions sont réalisées via un iPhone et Apple peut se féliciter de la croissance rapide de son sytème dont la croissance est impressionnante.
Hélas, un député de l'état du Missouri vient de mettre son grain de sel dans cette mécanique fort bien huilée et risque d'en perturber le bon fonctionnement basé surtout sur la simplicité et la rapidité des transactions.
Craignant une rapide augmentation des fraudes liées à ce système, il a déposé un projet de loi visant à ce que les commerçants aient l'obligation de vérifier et de relever l'identité des utilisateurs du système. En substance, toute personne souhaitant utiliser un système comme Apple Pay ou un autre du genre devra montrer une pièce d'identité et le commerçant noter ses références avant d'accepter la transaction. Dans le cas contraire, le commerçant sera, en cas de fraude, considéré comme responsable de cette dernière.

Visiblement ce député ne semble pas très au fait (comme nombre de politiques décidant des lois partout dans le monde) du fonctionnement d'Apple Pay et de ses systèmes de sécurité. Apple va donc certainement envoyer ses lobbyistes pour lui expliquer avec force détails que son projet de loi n'est pas bon. Etant donné les sommes colossales qu'Apple consacre à son lobbying, la société devrait arriver à éviter que ce système ne passe, et surtout ne se généralise.



Samsung veut anticiper l'arrivée des AVC

Vous le savez maintenant, tous les géants de l'industrie électronique se lancent sur deux voies de croissance, la domotique et la médicalisation massive de leurs produits, qui vont devenir capables de fournir de plus en plus d'informations sur l'état de santé de leurs porteurs. Cela va du rythme cardiaque à la glycémie en passant par tout un tas d'autres constantes surveillées.
Samsung a dans ce domaine annoncé avoir franchi un nouveau cap avec un système capable de détection précoce des AVC, accidents vasculaires cérébraux.
Pour rappel ou pour information, ces derniers prennent deux formes. La première est liée à une hémorragie suite à la rupture d'un vaisseau sanguin dans le cerveau, qui va provoquer une mauvaise vascularisation d'une zone en plus d'une augmentation de la pression liée au sang qui se déverse directement entre les neurones. La seconde est liée à l'arrivée d'un caillot dans un vaisseau, qui va bloquer le cheminement du sang dans une zone plus ou moins vaste du cerveau qui sans traitement peut rapidement mourir, et entraîner là aussi de graves séquelles.
Plus la prise en charge, le diagnostic de la forme d'AVC et la mise en place du traitement sont rapides et plus les chances de s'en sortir sans séquelles sont importants.

Samsung veut intervenir au premier niveau en détectant de manière très précoce le début de la souffrance cérébrale. Son système passe par une résille placée sur la tête des personnes les plus à risque, qui va enregistrer les courants cérébraux en continu et ainsi détecter toute anomalie. Il s'agit donc d'une sorte d'électroencéphalogramme réalisé toutes les 60 secondes. La résille ou le casque est connecté directement à un smartphone ou une tablette qui sont dotés d'un logiciel contenant un algorithme spécifique qui est chargé de détecter plus vite que les systèmes hospitaliers, moins de 15 minutes, ces anomalies qui surviennent avant même l'arrivée des premiers symptômes.

Bien entendu il n'est pas question ici de proposer ce système aux masses mais Samsung démontre son savoir-faire dans les systèmes médicalisés, ce qui lui permettra de s'ouvrir en grand les voies hospitalières et gagner en légitimité dans sa future activité de monitoring santé embarqué destinée au grand public.



Sony retarde l'annonce de ses prochains résultats

Dans un rapport déposé aux autorités financières japonaises, Sony a annoncé qu'elle aurait du retard dans la publication de ses résultats arrêtés au 31 décembre 2014.
La société aura besoin de quelques semaines de plus à cause du piratage massif dont sa filiale Sony Pictures a été victime en novembre et qui provoque encore des dysfonctionnements dans ses systèmes, ne lui permettant pas d'obtenir des résultats fiables sur les revenus de cette branche de son activité. Elle espère un retour à la normale d'ici la fin du mois.
Elle a prévu une annonce pour le 4 février seulement. L'effet de ce piratage et des vols de données a eu un impact sur ses revenus de 2014 mais en aura également sur l'année 2015 et même au-delà, étant donné que des informations capitales ont été dérobées et vont lui coûter de l'argent ou minimiser certains revenus.



Apple veut légaliser les échanges en P2P

Le protocole P2P permet le partage et l'échange de fichiers entre machines sans serveurs centraux. Si cette technologie n'est en soi en aucun cas illégale, ses usages via des services comme les Torrent en ont fait une cible de choix pour les ayants-droit qui y voient passer des millions de fichiers piratés à chaque instant.
TorrentFreak (merci codeX) rapporte qu'Apple s'intéresse à ce protocole et a déposé un brevet décrivant des moyens de partager légalement avec des amis des contenus sous copyright.
Le système fonctionne via une licence qui affranchira ceux qui l'utilisent de devoir acheter les produits à l'unité. On peut donc parler d'une forme de licence globale et Apple met en avant les avantages des systèmes P2P, qui ont un coût de fonctionnement négligeable pour la société puisque ses serveurs ne sont pas centralisés.

Bien entendu pour convaincre ses partenaires majors de se lancer dans l'aventure, Apple devra leur donner des gages de sécurité et cela passera par la réintroduction de DRM, au moins sous forme de marquages forts des fichiers qui seront ainsi échangés.

L'arrivée de ce brevet ne nous surprend pas. Cela fait longtemps que nous considérons que le fonctionnement de l'écosystème Apple tirerait avantage d'une couche P2P. Il permettrait à la société de soulager ses serveurs et centres de données tout en gardant un contrôle poussé de ce qui transitera, étant donné que ce ne sera qu'une couche (de plus) ajoutée à iTunes.



Google révèle deux failles d'OS X non encore comblées

On avait l'habitude que des pirates ou des chercheurs en sécurité lassés de ne pas être pris au sérieux révèlent une faille de sécurité avant d'avoir été comblée, maintenant même Google se laisse aller à ces pratiques.
Son laboratoire de sécurité a dévoilé deux failles d'OS X qu'Apple n'a pas comblé 90 jours après en avoir été informé.
La première est appelée "effective_audit_token" et se cache dans le process "networkd". Elle permet d'exécuter du code en dehors de la SandBox et donc de prendre le contrôle d'une machine sans coup férir.
La seconde est liée au fait que l'on puisse provoquer une erreur de pointage mémoire via l'extension "IntelAccelerator" et permet aussi l'exécution de code arbitraire une fois que l'on a fait planter le process.

On pourrait en vouloir à Google d'agir ainsi mais Apple n'a pas bougé en 90 jours. Or, rien ne dit que de telles failles ne sont pas connues par d'autres, pirates ou administrations du type NSA et utilisées de manière ciblée ou massive en toute impunité.

Il y a peu Tim Cook a déclaré que sa société était très préoccupée par la sécurité des données de ses clients. Elle va devoir maintenant le prouver en étant plus prompte à combler les failles de sécurité que l'on lui met sous le nez. 

[MàJ] Apple aurait comblé ces failles dans la dernière bêta de la 10.10.2. Il ne reste donc qu'à la rendre publique.

[MàJ 2] Il y a en fait un total de trois failles considérées comme exploitables pour prendre le contrôle du Mac, la troisième consernant les couches Bluetooth.



Apple laisse les autorités chinoises jeter un coup d'œil à son code

Depuis les cascades de révélations sur les pratiques de la NSA, nombre de pays sont inquiets d'éventuelles portes déroblées installées dans les produits américains.
Après un long bras de fer, les autorités chinoises ont réussi à convaincre (euphémisme) Apple de leur laisser jeter un coup d'œil au code source d'iOS et OS X. Cela se fera certainement sous des conditions drastiques et complexes pour éviter de pouvoir en copier des pans ou de l'utiliser pour trouver des failles non encore connues mais clairement, Apple a cédé une chose qui était peu envisageable.
Apple a cédé aux pressions pour éviter toute sanction comme en a prononcé la Russie, qui interdit les appareils utilisant iCloud depuis le début de l'année. En Russie, marché très secondaire pour Apple, cela n'a pas d'incidence commerciale. La société ne peut se permettre la même chose en Chine, où elle réalise une bonne partie de sa croissance actuelle.



Une faille 0 days de Flash exploitée dans un kit de piratage

Certains pirates développent et font circuler des logiciels permettant de réaliser des attaques multiples et variées sur des machines afin d'en prendre le contrôle.
Dans la plupart des cas il s'agit d'une compilation de failles connues destinées à permettre l'attaque de machines mal protégées, pas mises à jour. Hélas, tout récemment un de ces kits a intégré une faille 0 day de Flash, ce qui signifie que toutes les machines sur lesquelles Flash est installé sont vulnérables.
C'est une très mauvaise nouvelle car ces outils, relativement simples à utiliser, vont permettre à n'importe qui les ayant récupéré d'attaquer pratiquement tous les ordinateurs du monde.

A part désinstaller Flash et attendre une mise à jour d'Adobe, il n'y a pas grand chose à faire pour s'en protéger sauf couper tout accès à internet.

[MàJ] Adobe propose une mise à jour de sécurité pour Flash.



Ce seraient des photos de composants du MacBook Air 12"

Le site chinois iFanr a publié une série de photos de ce qui seraient des composants du futur MacBook Air 12". En voici quelques unes.

La machine est beaucoup plus petite que le Modèle 13" qui sert de comparaison sur les photos. C'est probablement parce que la dalle couvre une surface plus importante, chose hélas impossible à quantifier sur un écran éteint.



Encore une nouvelle bêta de la 10.10.2

Apple propose une bêta de plus, la cinquième de la 10.10.2.

Comme c'est maintenant devenu une habitude, le premier point à tester est le Wi-Fi.



Des rumeurs sur l'autonomie de la batterie de l'Apple Watch

L'une des grandes inconnues sur l'Apple Watch est son autonomie. Apple a quand même donné le ton en indiquant qu'il faudra la recharger chaque jour ou plutôt chaque nuit, mais sans détails supplémentaires.
9to5Mac a obtenu des informations à ce sujet. Pour commencer, et malgré les contraintes que cela induit sur la batterie, Apple a fait le choix de la doter d'un processeur puissant et d'un écran de grande qualité, tous deux énergivores. A titre de comparaison, la puce S1 de cette montre aurait la même puissance que le processeur A5 d'anciens iPhone.

Aujourd'hui, la société, qui continue à finaliser sa montre, vise à ce qu'elle permette de faire tourner pendant 2,5 heures des applications de manière intensive ou 3,5 heures avec des logiciels moins gourmands en puissance.
Si l'on se contente d'afficher en permanence l'heure dessus, elle tiendra 3h, preuve que l'écran est très gourmand. Pour rappel, il ne s'allumera que quand on positionnera sa montre pour le regarder.

Tout du moins au début, leurs propriétaires devront donc se promener avec le chargeur de leur montre pour lui refaire le plein afin de ne pas avoir à montrer seulement un produit éteint à leurs amis...



L'USB 3.1 permet des débits très intéressants

Tom's Hardware a mis la main sur les premiers produits compatibles avec la nouvelle norme USB 3.1. Pour rappel, elle double la bande passante de l'USB 3.0 pour atteindre les 10 Gbits/s, le même débit que le Thunderbolt premier du nom.

En y connectant un RAID 0 de deux SSD, ils ont réussi à dépasser en lecture et en écriture les 700 Mo/s, ce qui est excellent, au niveau du premier Thunderbolt. Certes, le Thunderbolt 2.0 fait bien mieux mais la différence de prix entre les produits dotés de ces deux interfaces fera certainement que le commun des mortels et bon nombre de professionnels (attirés par une connectique présente sur tous les ordinateurs du monde) se contenteront de disques USB.

Il semble évident à nos yeux que l'USB 3.1 va finir de cantonner le Thunderbolt aux Mac sans grands espoirs de le voir se démocratiser au-delà. On avait connu la même chose à une autre époque avec le FireWire, surtout dans sa déclinaison 800.



Le patron de BlackBerry a sa vision de la neutralité du net

Aujourd'hui, la neutralité du net et ses concepts ont le vent en poupe aux Etats-Unis et certains poussent très fort pour que cela devienne une loi aussi impossible à contourner que ce que contient la constitution du pays.
Pour résumer les choses simplement, elle implique que tous les services proposés sur la toile soient traités de manière égale et qu'il n'y ait aucune distinction entre les différents types de paquets qui transitent.

Le patron de BlackBerry, John Chen, s'accroche à cette mode et revendique bien plus. Dans le blog de la société il a écrit une tribune dans laquelle il veut que tous les services proposés par des sociétés concurrentes soient disponibles sur toutes les plateformes.
Pour donner un exemple qu'il cite, il parle de iMessage, dont Apple a l'exclusivité. Il ne comprend pas que ce service ne soit pas proposé aussi sur ses smartphones ou sous Android alors que les propres services de messagerie de sa société sont disponibles sous iOS. Il voudrait également que d'autres services dont NetFlix soient portés sur ses produits.

C'est une jolie intention essentiellement destinée à rendre ses produits en perte de vitesse plus attractifs. Pour rappel, BBM est arrivé sous iOS et Android à l'automne 2013 soit près de 6 ans après la sortie du premier iPhone. A cette époque, RIM en pleine forme n'aurait jamais accepté d'offrir un de ses avantages concurrentiels à un de ses concurrents !




MacBidouille
----