BluaP Mac Support
Mac Nieuws BluaP Mac Support Weblog Software Mac Games Nieuws & Downloads WiFi / Airport / 802.11
Te Koop Aangeboden (en gezocht) Mac Knowledge Mac Tips Unix Mac Links
Special (235): Links | Apple (10): Apple_Developper_Headlines | Apple_Developper_ReferenceLibrary | Apple_Hot_News | Apple_Press_info | Apple_Support_Knowledge_Base_GarageBand | Apple_Support_Knowledge_Base_Mac_OS_X | Apple_Support_Knowledge_Base_iPhoto | Apple_Support_Knowledge_Base_iPod | Apple_Support_Knowledge_Base_iTunes | Mac_Products_Guide_New_Arrivals | Rumors (16): AppleInsider | Apple_x | Chaosmint | CrazyAppleRumorsSite | DifferentDistrict_Rumors | LoopRumors | MacNews_net | MacRumors | MacRumors_p2 | MacScoop | MacosXrumors | Railheaddesign | SpyMac | TheMacMind | TheNorthernSpy | TheUnofficialAppleWeblog | ThinkSecret | iPod (18): Apple_Support_Knowledge_Base_iPod | MacDVD_iPod | Nikkeibp_iPod | iPodBeat | iPodClub | iPodFan | iPodGear | iPodGeneration | iPodHacks | iPodLounge | iPodNN | iPodNoticias | iPod_Fun | iPod_News_de | iPoders | iPodhead | iPoding | pochoirs | Nederlandstalig (11): AppleNieuws_nl | AppleNieuws_be | BluaP | iPhoneclub | iPhoneWereld | InterMactivity | MacFan | MacFan_Forum | MacFreak | MacHouse | MacMinds | MacOSX_nl | MacVandaag | MacWereld | Nieuwslog_Apple | Nieuwslog_iPhone | OneMoreThing | SandS | MacZone | Yooph | Francais (16): Carpo | LeMacEnLigne | Mac4ever | MacADSL | MacBidouille | MacBooster | MacDigit | MacGeneration | MacOS_ws | MacPlus | Mac_Linux | Mac_vnunet | Macmusic_org_FR | Macp2p_net | NyXen | iPodGeneration | Espanol (6): Conexionmac | DiarioX | FaqMac | MacNoticias | NoticiasMac | iPod_Noticias | Portugese (2): Macmagazine_Noticias | Macmagazine_Secrets | Deutsch (11): Apfelgeruechte | Apfeltalk | MacGuardians_de | MacMiniForum | MacMotion_de | MacNews_de | MacTechNews_de | MacWelt | Mac_and_Win_de | iPodFun | iPod_News_de | Danish (3): MacNyt | MacVaerk | MediaMac_dk | Finish (2): MacSanomat | Macmaailma | Swedish (4): MacFeber | MacNytt | MacWorld_se | Se_99mac | Italian (8): AMUG_AV_Italia | BlogMac | Musimac_it | OSXTips | Poc | Spider_mac | Tevac | faqintosh | Greece (2): HelMUG | MacLoaded | Polish (1): Jabluszko | Russian (2): DeepApple | MacOSX_ru | Mactime | MikeOSX | Taiwanese (3): Frostyplace | Maczin | Oikos | Japanese (14): Apple_jp | CubeDeZope | Garageband_jp | Garagers | LifeWithWebObjects | Logicer | MacDVD_iPod | MacFan_net | MacTechLab | Mac_Page_Ne | Nikkeibp_iPod | PowerBooksNews | Sevencolors | iPodClub | Korean (2): Hangul | MUG | News (104): AFP548 | ATPM | AllOSX | AppleAirportWeblog | AppleDefects | AppleLegal | AppleLust | AppleMatters | AppleMenu | Apple_KB | AsTheAppleTurns | Automatorworld | CubeOwner | DailyTunes | DashboardWidgets | Dashboarddev | DifferentDistrict_News | DotMac | EduRSS_Apple | Folkore | Hardmac | InsanelyGreatMac | JoyOfTech | JustOneMoreThing | KeynoteHQ | LockerGnome | LowEndMac | MaCreate | Mac360 | MacCritic | MacDVonline | MacDailyNews | MacDevCenter | MacDigitalAudio | MacEdition | MacFixIt | MacFoo | MacGo | MacHTPC | MacHacks | MacHelp | MacInTouch | MacJams | MacLevel | MacMegaSite | MacMerc | MacMinute | MacMischief | MacNN | MacNet2 | MacNetJournal | MacNewsWorld | MacOSXHints | MacOSXHints_Tiger | MacObserver | MacPolls | MacShrine | MacSlash | MacSofa | MacStudentDev | MacTeens | MacThemes | MacTips | MacVillage | MacWorld_UK | Mac_on_Intel | MacintoshSecurity | Macmusic_org | MacnCell | Macservers | MusiconMac | MyMac | NZMac | NewsTrove | NonStopMac | OReilly | OS9Forever | OSOpinions | OSXFAQ | OSXGuide | OSXHax | OSx86 | PinoyMac | PowerBookCentral | Powerpage | RancheroWeblog | RandomMaccess | Slashdot_Apple | StudioLog | SurfBits | TheAppleCore | TheMacBase | TheMacMind | TheMacOrchard | TheUnofficialAppleWeblog | TidBITS | TigerTracker | World_of_Apple | iCalShare | iCompositions | iOnMac | ifoAppleStore | macCompanion | macTV | xlr8yourmac | news4mac | Macsupport_ca | MacGeekery | Macmini123 | McMACSite | iPhoneAtlas | iwantaniphone | iPhone_Google |

Francais Derniere Mac infos par MacBidouille (translate into )


Resource id #61lliad semble vouloir jouer sur le territoire US

Logo T-Mobile
L'appétit de Xavier Niel semble vouloir aller hors des frontières françaises : le groupe Iliad aurait soumis une offre d’achat de parts dans T-Mobile US.


Pour rappel, T-Mobile est un opérateur allemand, présent dans de nombreux pays en Europe, et aussi aux Etats Unis avec sa filiale.

Après le (presque) roman de l’été au sujet de SFR, repris par Numéricable, le groupe français vise des ambitions extra-nationales : une porte de sortie quand même risquée, la valorisation de l'entreprise germano-américaine représente quelques milliards d’euros de plus (ou de dollars) que Illiad.

Fort de 49 millions d’abonnés, c’est le 4e opérateur sur le territoire yankee.

Les ambitions du groupe français sont quand même à observer d’un point de vue positif : un frenchie qui va chatouiller sur le terrain US, c’est une preuve de réussite de Xavier Niel et ses équipes (si l’opération va à son terme).

Le 3e opérateur américain Sprint est aussi dans les starting-blocks : une bataille de Yorktown en perspective ?



Apple devrait se débarrasser de 200 employés de Beats

Suite au rachat de Beats qui sera effectif d'ici le premier août, Apple devrait licencier 200 employés de cette société, soit 40% de la masse salariale.
Les employés concernés seront ceux qui géraient la partie administrative, comptabilité, ressources humaines... choses dont Apple est largement assez bien dotée pour ne pas en avoir besoin.



Pas de nouvel Apple TV cette année en fin de compte

Pendant plusieurs semaines on a eu droit à des rumeurs sur une nouvelle Apple TV, dont la principale amélioration aurait été d'avoir plus d'autonomie et d'intégrer un point d'accès Wi-Fi.
En fin de compte elle ne devrait pas arriver dans les prochaines semaines mais seulement en 2015.

Entre temps la donne a considérablement changé non pas sur le plan matériel mais sur celui des services et Apple a commencé à marquer le pas par rapport à d'autres en particulier Netflix. Or, si la partie matérielle est importante, elle reste secondaire dans ce genre de produits par rapport aux services offerts et Apple a pour le moment fort à faire pour signer de nouveaux contrats avec les Majors du cinéma pour proposer des services équivalents à ceux de ses concurrents qui ont tous pris le virage de forfaits permettant d'avoir accès de manière illimitée à des contenus très variés.

L'autre problème à régler aussi aux Etats-Unis est maintenant la négociation avec les opérateurs internet pour garantir la qualité de services. C'est une entorse à la neutralité du Net mais Netflix n'a pas hésité à mettre la main à la poche pour améliorer la bande passante destinée à ses clients. Forcément, tous les autres services du genre vont devoir en faire autant pour ne pas voir leurs clients pénalisés.



Le retour de la mise à jour EFI des MacBook Air 2011

Après l'avoir retiré suite à un problème Apple a réintroduit la mise à jour EFI destinée aux MacBook Air 2011 et devant régler un problème de sortie de veille.
Elle s'appelle maintenant MacBook Air EFI firmware Update 2.9.1 et peut être téléchargée via la mise à jour de logiciels ou directement en ligne.



Apple lance la première bêta de la 10.9.5

Apple a mis à la disposition des développeurs la première bêta de la 10.9.5. Sous la build 13F7, il est demandé aux développeurs de bien tester l'USB, Safari, les USB Smart Cards et la partie graphique.



Les produits d'Apple qui ont changé notre vie. 10

Aujourd'hui nous donnons la parole à Alain, qui parle bien mieux que nous d'un logiciel révolutionnaire à son époque, Hypercard.

Hypercard (1987, System 5) est un produit mythique d'Apple que l'on doit au génial Bill Atkinson.Pour comprendre le choc de son apparition, ceux qui n'ont pas connu l'époque d'avant l'internet et le web doivent imaginer que, pour faire n'importe quoi en informatique, il fallait coder en Pascal ou en C en utilisant judicieusement les APIs de la toolbox de Mac OS. C'était long et demandait un vrai apprentissage. Hypercard, présenté par Apple comme le premier logiciel objet, permettait de créer très simplement des piles de cartes portant des textes, images, sons, bases de données simples, etc., des liens hypertextes (une vraie nouveauté), le tout piloté par un language de script simple et efficace. Bref, on créait hyper facilement, et bien avant la lettre, l'équivalent de petites pages web dotées de l'équivalent de scripts javascript... "petites pages" eu égard à la résolution des écrans de l'époque, pas à l'ambition, bien entendu !Du coup énormément d'utilisateurs, rebutés par le développement classique, se sont lancés avec succès dans Hypercard. Du jeu créé par des gamins de 10-12 ans, à l'informatisation d'une grosse bibliothèque par un bénévole non informaticien, en passant par un nombre impressionnant de piles pédagogiques, de piles de calcul des impôts, de piles de recettes de cuisine "intelligentes" - tout ça par des amateurs - tout aura été fait sous Hypercard, bien avant le web. Apple n'a pas compris l'importance de ce logiciel gratuit qui faisait vendre beaucoup de Macs. La pomme a échoué dans sa tentative de faire de l'argent avec Hypercard via sa filiale Claris et, du même coup, a tué ce produit. Avec Hypercard Apple avait été aussi novatrice sur le plan logiciel qu'elle a su l'être pour le matériel.



Le rapport affligeant d'HP sur la sécurité des objets connectés

HP a publié un rapport indiquant que 70% des objets connectés sont vulnérables aux attaques perpetrées depuis Internet. Les vulnérabilités sont à plusieurs étages : mot de passe, chiffrement, gestion des permissions, ... et sont au nombre de 250, avec 25 failles, déficiences ou lacunes en moyenne par objet. Si les efforts suffisants ne sont pas mis sur la sécurité de ces terminaux domestiques cela deviendra vite inquiétant et problématique. Imaginez la balance qui vous donne un mauvais poids, la paire de lunettes qui vous filme sous la douche, la montre qui enregistre vos réunions confidentielles, le détecteur de fumée qui informe les voleurs de votre absence. Tandis que notre expérience nous donne une idée de ce que le hacking de serveurs / ordinateurs peut faire comme ravages, on peut laisser libre cours à notre imagination pour tous les objets du quotidien.

On comptera, selon Gartner, 26 milliards de d'objets connectés actifs en 2020. Le marché est estimé alors à 300 milliards USD et inclut principalement les services associés. C'est un modèle vertueux pour lequel Apple est le meilleur exemple et on comprend avec ces chiffres vertigineux que les efforts sont mis sur les services attractifs.

L'OWASP (Open Web Application Security Project) publie ICI la liste explicative des 10 plus importants problèmes de sécurité. On notera aussi que HP n'est pas spécialement bien positionné sur ce marché du "Internet of Things" et que le rapport ne concerne que 10 produits qui ne sont pas listés.



QuarkXPress 10.2 disponible

Quark a annoncé la mise à disposition de la mise à jour 10.2 de Xpress.
Selon le communiqué elle règle des problèmes de performances et de sorties sur la version précédente.

Quark annonce aussi que ceux qui avaient testé gratuitement la précédente version (pendant 30 jours) peuvent récupérer la 10.2 et avoir droit à un nouveau test complet sur la même période.



Grosse panne chez Numéricable en Ile de France

Suite à la section d'un câble causée par des travaux au niveau de la Maison de la Radio (Paris 16) de nombreux clients Numéricable (et Bouygues qui est client de ce dernier) ont des problèmes d'internet et/ou de TV. Les villes touchées sont Paris, Passy, Palaiseau, Levallois, Neuilly.
Numéricable rejette la faute de cette panne sur une des sociétés chargée de réaliser les travaux pour Radio France et ne peut hélas pour le moment donner de délais pour la réparation de ce câble ou pour le contournement du problème. Toutefois, un nouveau câble serait actuellement tiré dans l'urgence par un sous-traitant.



Ford va remplacer 6000 BlackBerry par des iPhone

Voici une excellente nouvelle pour Apple et une terrible pour BlackBerry.
Ford a annoncé que dans les deux prochaines années seront remplacés 6000 appareils BlackBerry par des iPhone. Outre la quantité d'appareils c'est surtout l'annonce qui est importante car elle fera basculer d'autres sociétés dans cette même transition.
On ignore si l'annonce du deal historique entre Apple et IBM a participé à cette prise de décision mais c'est fort possible. En effet, en s'associant avec IBM Apple a gagné une chose très importante qui lui faisait défaut, la confiance des professionnels. S'ils peuvent toujours hésiter à confier à Apple (très volage) leur destinée informatique, IBM a toujours fait preuve au contraire d'une grande stabilité et d'un accompagnement sans faille de ses clients sur ces marchés.



Apple: quand l'énorme locomotive Intel commence à caler

En juin 2005 Steve Jobs avait provoqué un immense émoi dans sa clientèle en annonçant que les Mac utiliseraient dorénavant des processeurs Intel au lieu des PowerPC. Cette décision avait été prise suite aux multiples problèmes rencontrés par Motorola puis IBM a faire évoluer G4 et G5 de manière satisfaisante. Tout retard dans leur évolution supplémentaire risquait de provoquer la mort à moyen terme du Mac.
En s'accrochant à l'énorme locomotive Intel, Steve Jobs avait réussi à péréniser le Mac. Plus grand chose ne pouvait lui arriver une fois que l'on suivait l'indéboulonnable Intel qui donnait le ton pour les évolutions de tout le marché PC.

Pourtant, aujourd'hui, il faut l'avouer, la machine Intel commence à caler. Pour s'en convaincre il suffit de regarder les spécifications des tous derniers Mac. Ils n'évoluent pratiquement pas par rapport aux précédents modèles. La puissance progresse, mais bien peu et Apple a été obligée de se résoudre à mettre 16 Go de RAM sur tous les Retina 15" pour justifier réellement leur nouveauté.

D'un certain côté tout cela est presque ironique. Intel est aujourd'hui dans une ornière, coincé entre un marché des PC en contraction et une explosion du marché des smartphones et tablettes dont la société est exclue. D'une certaine manière Apple a une part de responsabilité dans la crise d'Intel. Le succès de ses iPhone et iPad a provoqué la ruée vers ARM. Certes, on ne peut tout mettre sur le dos d'Apple mais aujourd'hui Intel a redirigé toutes ses ressources non plus vers les évolutions des PC, mais vers les moyens de faire son retard sur les puces ARM. Cela conduit à une mise de côté de la puissance brute au bénéfice de la consommation. C'est une bonne chose que l'autonomie des portables augmente mais c'est probablement moins vendeur et moins spectaculaire qu'un gain de puissance de 20% chaque année.

Il y a en plus de ça un second problème plus général encore. Pendant longtemps les ordinateurs ont courru derrière plus de puissance pour pouvoir faire tourner des logiciels toujours plus gourmands, qu'ils soient professionnels ou simplement des jeux vidéo. Aujourd'hui on a atteint un niveau de puissance qui rend ces évolutions effrénées moins nécessaires.

On est donc en quelque sorte au niveau des ordinateurs dans un étrange problème. Les ventes baissent et malgré cela les évolutions sont de moins en moins importantes ce qui a tendance à tasser le renouvellement naturel. Si l'on rajoute à ça de nouvelles versions d'OS X et de Windows moins gourmandes en ressources on a les derniers ingrédients qui rendent la sortie de cette crise de plus en plus difficile. Les seuls vrais gagnants de tout cela sont toutefois les consommateurs qui peuvent garder leurs machines plus longtemps sans se priver de faire certaines choses avec elles.



Le Mac mini 2014 brièvement annoncé par erreur chez Apple

Le Mac mini a toujours été la machine mal aimée d'Apple, mise à jour de temps à autre mais sans régularité comme s'il ne fallait jamais prendre le risque qu'elle prenne des ventes ailleurs malgré son prix élevé.
Apple a par erreur mis brièvement en ligne un document montrant que cette machine arrivera bientôt.

En toute logique cette machine sera donc mise à jour dans les prochaines semaines. Il reste à savoir si ce sera une mise à jour minimaliste comme pour les Retina ou si Apple va en changer la forme et pour suivre le reste de la gamme lui mettre des SSD sous forme de barrettes PCI-Express. En effet, de manière très paradoxale, le Mac mini est aujourd'hui la machine la plus évolutive d'Apple au niveau de son stockage.



Les produits d'Apple qui ont changé notre vie. 9

Aujourd'hui, nous allons non pas parler réellement d'un produit, mais d'un type de produits ou plutôt de protocoles, le SCSI, le FireWire et le Thunderbolt.

Sans rentrer dans les détails de ces différentes technologies nous nous contenterons d'en garder un point, la possibilité de brancher des périphériques externes, à des débits rapides (pour l'époque où ils sont sortis) et la possibilité de chaîner plusieurs appareils.

Tous les professionnels qui ont eu des Mac se rappellent des disques SCSI externes, SyQuest, Zip, scanners... que l'on pouvait chaîner les uns aux autres sur un connecteur unique et étendre ainsi la capacité de stockage et les fonctions de sa machine. Clairement, le FireWire et le Thunderbolt furent créés pour ne pas perdre ces capacités.
Chacune de ces technologies fut fort coûteuse à sa sortie et il faudra encore quelques temps pour vérifier si le Thunderbolt, le dernier survivant en date, arrivera à assurer une carrière aussi intéressante. Il faudra pour ça que le prix des appareils et câbles baisse réellement et que l'USB 3.1 ne lui fasse pas trop d'ombre. En effet, si l'USB n'est pas aussi pratique, il a le mérite d'être infiniment moins coûteux. L'USB 2.0 a tué le FireWire 400 et mis à mal le FireWire 800. Il ne faudrait donc pas que sa version 10 Gbits/s continue à cantonner le Thunderbolt au rôle d'interface haut de gamme sur des machines coûteuses.



Les produits d'Apple arrivés trop tôt. 2

Aujourd'hui voici le tour de l'Apple TV, premier du nom.

En le lançant, Steve Jobs voyait dans ce produit un futur iPod de la télévision. Les ventes n'ont jamais réellement décollé et il a fini par devenir officiellement un hobby.
Son manque de succès tenait à beaucoup de choses, mais l'une d'entre elles est à nos yeux plus importante. L'iPod permettait d'écouter de la musique téléchargée sur internet à l'époque où tous les médias vantaient la musique "gratuite". L'Apple TV sorti à une autre époque ne supportait que des vidéos au format propriétaire et certainement pas le DivX.

Il aura fallu l'arrivée bien plus tard des modèles actuels et surtout de l'AirPlay pour qu'il devienne un produit dont les ventes sont devenues bien moins confidentielles.

Pourtant, on regrette encore aujourd'hui un avantage qu'il avait sur les actuels modèles, un stockage interne et donc une autonomie relative à un Mac, ou maintenant au Cloud.



Yosemite gère bien l'Ultra HD à 60Hz

Depuis la sortie du Mac Pro, Apple se démène pour arriver à supporter au mieux les écrans Ultra HD ou 4K. Les 10.9.3 et 10.9.4 ont amélioré les choses quand elles n'ont pas posé d'autres problèmes.
Visiblement, Yosemite arrive enfin à maturité au niveau du support de ces écrans.

Comme en témoignent des membres des forums d'Apple, la bêta publique gère maintenant parfaitement le 60Hz sur des écrans Ultra HD, tout du moins s'ils sont connectés à des machines compatibles, dans ce cas des Retina de 2013.



Nouveaux MacBook Pro retina

Comme prévu, et sans déroger à la règle du "Mardi, nouveaux produits", Apple a rouvert le Store avec une mise à jour des MacBook Pro retina 15 pouces. Les configurations standard sont proposées avec une cadence de 2,2 et 2,5 GHz (2,8 GHz en option, +200€). Ils sont tous équipés de 16Go de RAM et il n'y a pas possibilité d'aller plus haut. L'entrée de gamme intègre une Intel Iris Pro Graphics et vient s'ajouter à cela la NVIDIA GeForce GT 750M (2Go de RAM) pour le haut de gamme.

Vous pouvez commander par ICI !



Bientôt un milliard d'appareil iOS vendus

Cet article a été écrit par Twisell, membre des forums.

C'est ce que nous fait remarquer sur son blog l'analyste Horace Dediu d'Asymco , un ancien de chez Nokia.
Il tente de conserver une rigueur scientifique assez stricte dans la constitution de ses données et graphiques, même si les analyses qu'il en tire sont forcément subjectives.
Son éclairage est donc plutôt intéressant alors même que des firmes comme IDC sont de plus en plus critiqués en ce moment pour leur curieuses manipulations rétroactives dans leur estimations (lire l'édito d'AppleInsider)

Le graphique qu'il a publié avant hier est basé uniquement sur le suivi des chiffres de ventes des rapports financiers d'Apple, donc c'est pour le coup une source incontestable.


Selon lui la barre du milliard d'appareil iOS vendu sera donc dépassée avant la fin 2014. Si certains en doutaient encore, les produits Apple ont désormais un taux de pénétration au sein de la population mondiale jamais atteint dans son histoire.

En tant qu'utilisateurs Apple de longue date nous ne pouvons qu’espérer qu'Apple ne perdra pas son âme suite à cette poussée de croissance singulière, mais saluons quand même le chemin parcouru depuis les années 2000. Pas même les plus "fanatiques" n'auraient osé rêver alors que les produits Apple se répandrait dans autant de foyers.



Des SSD de 1,6 To chez Western Digital

Western Digital via sa division HGST a dévoilé sa nouvelle gamme de SSD professionnels. D'une capacité allant de 250 Go à 1,6 To, ces SSD sont taillés pour l'endurance. Garantis 5 ans ils peuvent être écrits 25 fois en totalité par jour (écritures aléatoires) pendant cette période.
Ils sont disponibles uniquement en SAS 12 Gbits/s et la société annonce des débits de 1,1 To/s avec 130000 IOPS en lecture et 110 000 IOPS en écriture.

Le tarif n'a pas été dévoilé mais il sera certainement à la hauteur de leur endurance.



Les produits d'Apple qui ont changé notre vie. 8

Pour la première fois aujourd'hui, un logiciel, iTunes.

A sa sortie, il a été salué comme l'un des jukebox MP3 les plus pratiques. A fur et à mesure du temps et des versions il a pris de l'embompoint, géré lPod, iPad, iTunes Store, App Store... une vraie usine à gaz.
Pourtant, c'est devenu le carrefour de l'écosystème Apple, et pour MacBidouille il a réellement changé notre vie. Notre première bidouille logicielle publiée peu de temps après notre création fut en effet de permettre à ce logiciel de graver des CD avec des graveurs non Apple. Cela fut le démarrage de notre aventure.
Apple a depuis cessé la plupart de ces bridages commerciaux, sauf sur certains produits comme son SuperDrive externe.



Les produits d'Apple arrivés trop tôt. 1

On continue dans nos séries avec une nouvelle, de produits Apple qui auraient pu être d'immenses succès planétaires comme l'iPod ou l'iPhone mais qui ont raté le coche soit parce qu'ils sont arrivés dans un mauvais timing, soit parce qu'ils n'étaient pas aboutis.
Nous commençons aujourd'hui par le QuickTake.

Apple a lancé un 1994 une gamme d'appareils photo numériques. Le Quicktake 100 en a été le premier, suivi par le 150 tous deux fabriqués par Kodak puis un 200 fabriqué par Fujifilm.
Ils ont été parmi les premiers appareils photo numériques grand public et quand on voit ce qu'est devenu ce marché ensuite, on ne peut que regretter qu'Apple n'ait pas insisté ou au moins innové. Mais à cette époque, la société cherchait plus à survivre qu'à augmenter réellement son business.



Microsoft se moque de Siri

Après Samsung, c'est au tour de Microsoft de s'en prendre à Apple et plus précisément à Siri dans une publicité.

Pour la société, Cortana, son système est infiniment supérieur. Pourtant, Siri, bien que limité en interaction avec l'iPhone, s'améliore grandement au fil du temps et prend même de l'humour.

Amusez-vous par exemple à lui dire "miroir mon beau miroir qui est le plus beau (ou la plus belle)".



Pas de cartes graphiques gravées en 20nm avant un moment

AMD a annoncé une mauvaise nouvelle. La société ne compte pas proposer de cartes graphiques gravées en 20nm avant 2015. Pourtant, la diminution de la taille de gravure est capitale pour les fabricants de cartes vidéo. Elle permet de faire un bond en performances sans augmenter la consommation tout en réduisant la coût unitaire de chaque puce.
Mais visiblement, TSMC le principal fondeur de puces graphiques, n'est pas prêt à la production en masse de puces 20nm. Ses rendements seraient encore trop faibles.

Il est aussi possible, mais ce n'est qu'une supposition, que TSMC ait décidé de dédier le plus gros de sa production en 20nm aux puces A8 d'Apple. Il se dit en effet que cette société doit en produire une bonne partie. Or, si les rendements sont faibles Apple risque d'accaparer tout le potentiel de gravure à cette finesse, laissant les autres clients de TSMC esseulés pour un bon moment.



Bientôt 16 Go de RAM sur tous les MacBook Pro Retina 15"

Une photo censée avoir été prise dans un Apple Store chinois montrerait les spécifications des futurs MacBook Pro Retina.

Outre un petit gain de fréquence processeur, le plus remarquable est la présence sur tous les modèles de 16 Go de RAM par défaut ce qui serait une première chez Apple.

En dehors de ça, on a droit à des processeurs dont la fréquence va de 2,2 à 2,8 GHz avec en entrée de gamme de l'Iris Pro et un SSD de 256 Go tandis que le haut de gamme a droit à une GeForce GT 750M et un SSD de 1 To.

[MàJ] Aux dernières nouvelles ces machines devraient arriver demain.



Les pires produits d'Apple. 2

Aujourd'hui, c'est aussi un Mac, le Power Macintosh 5200.

Sorti en avril 1995, il était doté d'un processeur PowerPC 603 à 75 MHz et un disque IDE de 500 Mo.

Cette machine était dès sa sortie un produit anémique, doté d'un processeur et d'un disque dur trop lents et de trop peu de RAM à une époque où elle coûtait une fortune. 
Nous en gardons un souvenir impérissable d'un Mac sur lequel on perdait un temps fou à faire ce que l'on voulait et il a été le "digne" représentant de toute une gamme de machines abominables chez un Apple au plus dur de sa crise qui se cherchait et cherchait par tous les moyens à vendre des produits en pleine hémorragie de clients vers le monde PC.



Les produits d'Apple qui ont changé notre vie. 7

Aujourd'hui, nous allons vous parler d'un Mac légendaire, non pas le premier, mais le SE/30.

Vendu entre janvier 1989 et octobre 1990, ce Mac, avec son processeur MC68030, son FPU 68882 cadencés à 16 MHz, était un monstre de puissance pour l'époque, qui a aidé à donner ses lettres de noblesse à l'infographie sur Mac. Souvent accompagné chez les graphistes d'un écran A4 il a eu une durée de vie incroyablement longue et a accompagné une génération de professionnels.



Les pires produits d'Apple. 1

Difficile de ne pas parler du meilleur sans parler du pire. Voici donc une nouvelle suite des pires produits jamais sortis par Apple. On y trouvera soit des appareils ratés, il y en a eu, soit des produits dont le design a largement pris le pas sur l'ergonomie et la fonction. C'est d'ailleurs par cette dernière catégorie que nous allons commencer avec une souris.

C'est la première souris USB vendue par Apple d'abord avec ses iMac puis aussi avec ses PowerMac G3 B&W. Elle était tout sauf pratique. Ronde, elle tenait mal dans la main mais surtout il fallait sans cesse la regarder avant de la prendre en main, faute de quoi on risquait de la décaler et de la diriger de travers.
Grâce à elle le marché des souris USB a décollé car ceux qui en avaient un usage professionnel ont préféré en changer ou lui coller une coque supplémentaire pour la rendre utilisable.

 



Apple a racheté la société BookLamp

Apple a confirmé avoir racheté la startup BookLamp spécialisée dans les conseils de lecture de livres électroniques en fonction des préférences des clients.
La valeur ajoutée de la société sont des systèmes permettant de créer des empreintes particulières de chaque ouvrage permettant de les cataloguer selon plusieurs entrées et aider aux choix des consommateurs.

Le prix de ce rachat n'a pas été communiqué et BookLamp va cesser ses activités autonomes immédiatement.



Bose dépose plainte contre Beats pour violation de brevets

Bose a déposé plainte vendredi contre Beats, société depuis rachetée par Apple, considérant que certains de ses brevets ont été violés.
Les brevets en question portent sur les systèmes de réduction de bruits extérieurs utilisés par Beats et Bose considère que les produits ainsi vendus par son concurrent ont eu un impact négatif sur ses propres ventes. Bose veut obtenir réparation et a également demandé à ce que les casques Beats soient interdits d'importation.
Bose dans sa plainte explique que ces brevets et la technologie qu'ils couvrent lui ont permis depuis les années 80 de fabriquer des casques pour les militaires et depuis les années 2000 pour le grand public.



L’iPad marque le pas

Cette brève a été écrite par El Bacho membre des forums qui a une sensibilité éditoriale différente de la notre et que nous avons voulu voir présenter sur notre site.

Les derniers résultats trimestriels d’Apple révèlent un nouveau trimestre faible pour l’iPad, dont les ventes régressent même par rapport à l’année précédente. C’est la troisième fois consécutive que les chiffres sont nettement en deçà des prévisions des analystes, et c’est un signe que les perspectives glorieuses promises à l’iPad ne se réaliseront pas aussi facilement que prédit.

L’iPad marque donc le pas. Il cède bien sûr quelques parts de marché face à la concurrence Android, mais le dernier grand produit présenté par Apple ne semble surtout plus servir de locomotive sur un marché des tablettes devenu lui-même un peu atone. Le décollage de l’iPad en 2010-2012 avait en effet été rapide, plus rapide même que pour l’iPhone, et on prêtait alors aux tablettes un avenir radieux, cannibalisant vite les ventes de PC. Projeter les chiffres de vente de l’iPod ou de l’iPhone sur l’iPad a cependant peut-être été une erreur des analystes. La plupart des achats d’iPhone restent par exemple subventionnés par les opérateurs — une forme de crédit déguisé — et les clients sont donc incités à en changer à l’expiration de leur forfait, d'habitude au bout de deux ans. Les détenteurs d’iPad n’ont évidemment pas la même incitation à se rééquiper aussi vite.

L’iPad doit donc affronter une crise de croissance relativement tôt dans son histoire. Tim Cook, dans la téléconférence tenue hier avec les analystes financiers, a déclaré en avoir pris acte. Il affirme que la relance viendra d'abord du marché des entreprises, grâce à l’accord avec IBM, qui apportera à l’iPad une crédibilité (qui fait traditionnellement défaut à Apple en environnement pro), et le développement d’applications mobiles spécialisées, une autre compétence qui manque à l’entreprise. 98 % des entreprises du Fortune 500 ont en effet aujourd’hui des iPads, mais elles peuvent aussi bien en avoir cent que cent mille dans leur parc. Et on attend encore l’impact du portage de la suite Office par Microsoft.

Reste à voir aussi d’où peut venir un regain auprès des utilisateurs individuels. Certaines fonctions logicielles font encore défaut à l’iPad, comme une solution permettant le multi-utilisateur ou un mode multitâche sur le même écran. Toutefois, ces fonctions n’ont pas pour autant valu le succès à la Surface de Microsoft.
Sur le plan matériel, il y a bien entendu des rumeurs d’un iPad pro avec un plus grand écran et une plus forte résolution. Mais ce format n’a là non plus pas permis à Microsoft d’imposer la Surface 3.
Quant à une combinaison logiciel - matériel pour donner de nouveaux débouchés à l’iPad, ça ne sera pas pour tout de suite. Dix mois après la présentation de la puce A7, peu d’applications ont ainsi été optimisées pour le mode 64 bits, les développeurs privilégiant bien entendu un parc d’appareils tournant majoritairement avec des processeurs 32 bits. Quand l’A7 deviendra le processeur minimum exigé par une nouvelle version d’iOS, on assistera sans doute à une vague d’applications plus ambitieuses et performantes, rivalisant avec ce qui existe sur Mac ou PC. Pas cette année.

Plus globalement, on peut se demander si la tablette va être au fond l’appareil universel que Steve Jobs appelait de ses vœux. Elle reste un produit intéressant pour les utilisateurs qui ne veulent pas s’encombrer d’un ordinateur et de sa complexité, mais l’iPad se retrouve maintenant pris en étau entre des smartphones, qui prennent de plus en plus des allures de grandes phablettes, et des ultrabooks. Un créneau sur lequel Apple devrait débarquer à la rentrée et un autre où la marque est déjà bien implantée avec le MacBook Air. À charge pour Apple de trouver une identité à l’iPad et de réaffirmer que sa tablette n’est pas qu’un simple iPhone plus grand. Sinon, l'iPad pourrait lui-même se retrouver cannibalisé.



Les produits d'Apple qui ont changé notre vie. 6

Voici certainement un produit, ou plutôt une catégorie de produit dont l'apport a été une indéniable évolution majeure.

Première borne AirPort d'Apple

Il s'agit de ce qu'Apple appelait AirPort, le Wi-Fi.

Apple fut l'un des premiers fabricants d'ordinateurs à proposer massivement (en option) le Wi-Fi dans ses ordinateurs.

Steve Jobs avait à l'époque joué le rôle du magicien en faisant passer un iBook connecté au réseau sans le moindre fil à travers un cerceau.

Pour la première fois, on pouvait réellement surfer sur internet avec une machine sur ses genoux où que l'on soit. Cette révolution a été à la base du nomadisme qui s'est depuis généralisé par diverses technologies sans fil mais le début était là.
Aujourd'hui, grâce à ses déclinaisons qui en ont sans cesse amélioré la portée et le débit, le Wi-Fi est devenu pour nombre de personnes le seul moyen utilisé pour connecter leur machine, bien aidé ici par Apple qui a fini par retirer l'Ethernet de ses portables.

Ce fut réellement une révolution, la preuve, difficile de se rappeler les contraintes que l'on devait subir auparavant.

[MàJ] Cette technologie a été présentée le 21 juillet 1999 et il fallait en France à l'époque une autorisation de l'armée. Nous nous souvenons qu'un haut gradé avait déclaré qu'il n'allait pas changer la loi à cause d'Apple. C'est pourtant ce qui a fini par arriver.



Apple retire la mise à jour EFI des MacBook Air postée lundi

Lundi, Apple avait mis au téléchargement une mise à jour EFI destinée aux MacBook Air 2011 et devant résoudre des problèmes de sortie de veille.
Sans préavis la société a fait disparaître sa page de téléchargement.

Visiblement un nombre significatif de personnes en témoignant sur les forums Apple n'ont plus été capables de rallumer leur machine une fois la mise à jour réalisée.

Il semble qu'il soit possible de récupérer les machines "en panne" en réalisant trois reset du SMC. Voici la procédure selon Apple pour ces machines:

  1. Éteignez l’ordinateur.
  2. Branchez l’adaptateur secteur MagSafe à une source d’alimentation et connectez-le au Mac si ce n’est pas déjà fait.
  3. Sur le clavier intégré, appuyez simultanément sur les touches Maj + Ctrl + Option (de gauche) et sur le bouton d’alimentation.
  4. Relâchez en même temps toutes les touches et le bouton d’alimentation.
  5. Appuyez sur le bouton d’alimentation pour allumer l’ordinateur.  


Swatch dément travailler avec Apple sur l'iWatch

Une rumeur a hier attibué au groupe Swatch une participation active dans la fabrication de l'iWatch. Le groupe l'a formellement démentie et nous pensons savoir que c'est vrai par d'autres canaux.
Ce groupe a bien été approché par Apple il y a un moment mais a décliné l'offre faite. En revanche, l'iWatch devrait bien voir une partie de ses composants non électroniques fabriqué en Suisse, tout du moins pour la version la plus coûteuse.



SFR va dédommager ses clients

Suite à la panne d'hier, SFR a annoncé le geste commercial qui sera consenti aux clients qui ont été touchés.

Conscient de la gêne occasionnée par cette perturbation, SFR a décidé d’offrir prochainement aux clients impactés la voix et les SMS illimités ainsi que 2Go de données (en France métropolitaine) pendant un mois.
Les clients bénéficiant d’un Extra de SFR se verront proposer de plus un Extra supplémentaire au choix parmi iCoyote et CanalPlay, pendant un mois également.
Il ne sera pas nécessaire de contacter notre service client : les abonnés concernés seront contactés individuellement dans les jours qui viennent pour se voir préciser les modalités.

Contacter individuellement chaque client sera long, mais on peut compter sur la société pour profiter de l'occasion pour faire des offre commerciales.



Les produits d'Apple qui ont changé notre vie. 5

Nous continuons notre petit voyage dans le temps, et visitons aujoud'hui les PowerBook.

En haut vous avez le PowerBook 100 et en dessous le 520C. Ce dernier ou plutôt la gamme 5x0C résume à elle seule presque tout ce qu'un portable moderne a. On avait droit à un écran couleur, un processeur puissant, deux batteries, du SCSI externe, un modem intégré....
Avec ses portables Apple a révolutionné la manière de travailler de bon nombre de personnes et a rendu le travail nomade sur un ordinateur réellement possible.
Aujourd'hui plus que jamais Apple mise sur les portables qui représentent l'essentiel de ses ventes de Mac. Certes on peut déplorer certains choix faits, mais il est indéniable que la société garde une longueur d'avance sur l'essentiel du marché en terme de design et de fonctionnalités.



Yosemite passera en bêta publique demain

Demain, Apple proposera à ceux qui se sont inscrits à son programme de bêta publique (gratuit) de récupérer la plus récente bêta de Yosemite. 
C'est une première depuis fort longtemps, en fait la bêta de la première itération d'OS X qui était de plus payante.
A priori, la version finale de ce nouvel OS arrivera seulement au mois d'octobre prochain.

[MàJ] Il est disponible au téléchargement via l'App Store pour les personnes enregistrées... ou celles qui ont bidouillé l'URL à laquelle se connecte le logiciel.
Bien entendu nous déconseillons de l'utiliser comme système principal pour le moment.



Grosse panne chez SFR

Depuis ce matin, aux environs de 9h, SFR est touché par une panne nationale de ses réseaux GSM. La défaillance serait liée à un équipement Alcatel Lucent (que la société n'hésite pas à citer et mettre en cause. L'équipement en question est un HLR, une des système chargé de localiser les clients sur les réseaux et cette panne toucherait 4 millions d'abonnés dont tous ceux ayant des abonnements 4G.
Tout est mis en oeuvre pour que la panne soit réglée au plus vite et espérons qu'ils penseront dorénavant à des systèmes de redondance efficaces.

MàJ : La situation semble se rétablir, retour du réseau constaté il y a quelques minutes (région de Rennes).



Les produits d'Apple qui ont changé notre vie. 4

Nous ne voulions pas parler de l'iPhone sans parler en même temps de l'iPod.

A vrai dire, il a commencé non pas par changer la vie d'Apple, mais par la sauver. En effet, l'iPod a réussi un exploit, faire sortir la marque Apple de la ringardise dans laquelle elle était tombée. Avant cet appareil, avoir un produit Apple était presque une tare.
L'iPod, sorti d'abord en FireWire et seulement pour les Mac, a été quand même une évolution majeure. Il pouvait transporter infiniment plus de musique que n'importe quel autre appareil à l'époque.
D'une certaine manière il a totalement forgé l'avenir ou plutôt le devenir d'Apple. Face à la forte demande des utilisateurs de PC, Apple a commencé à porter ses outils sous Windows, puis a abandonné le FireWire pour l'USB, puis porté iTunes sous Windows....
Accessoirement, mais est-ce réellement accessoire ?, l'iPod a fini de faire plonger l'industrie musicale dans la crise et il n'en a été que plus facile de négocier ensuite avec elle pour créer l'iTunes Store, lui faisant faire des concessions impensables quelques années plus tôt.

Mais le plus important, et nous insistons là-dessus, c'est que l'iPod a relancé Apple et en a refait une marque cool que tout le monde veut avoir. Aujourd'hui, il ne pèse plus que 1% du chiffre d'affaires de la société et les iPod, ce n'est qu'une question de temps, finiront par disparaître du catalogue de la société.



Apple investit toujours plus en R&D

Lors du dernier trimestre échu dont les résultats viennent de tomber, Apple a investi en recherche et développement la somme de 1,6 milliards de dollars. C'est une augmentation de près de 25% par rapport au même trimestre de l'année précédente. Sur les 9 premiers mois de son année fiscale, la société a augmenté ses investissements en R&D de 32%.
C'est la preuve que la création de produits toujours plus innovants est de plus en plus coûteuse et qu'Apple, chose que l'on sait, ne cherche pas à intégrer des composants comme tant d'autres le font mais à créer de toutes pièce de nouveaux produits, comme récemment le capteur Touch ID.
C'est la seule voie pour lutter contre des concurrents comme Samsung mais aussi bientôt de nombreuses société chinoises qui vont inonder le monde de smartphones et tablettes très bon marché. Dans cette lutte, Samsung sera d'ailleurs bien moins solidement armée et elle commence déjà à souffrir de cette concurrence comme l'ont montré ses derniers résultats, qui contrastent fortement avec ceux d'Apple, qui ont établi de nouveaux records.



Sony relance ses investissements dans les capteurs photo

Sony a annoncé son intention d'investir 35 milliards de Yen, soit environ 250 millions d'euros, dans des outils de production de capteurs CMOS photo destinés aux smartphones et tablettes.
Ce marché est un de ceux qui permettent à la société de faire rentrer pas mal d'argent et elle aurait tort de ne pas en profiter alors qu'il est toujours en forte croissance.

Il est surtout probable que Sony ait besoin d'augmenter sa production pour être certain de pouvoir fournir l'un de ses plus gros clients qui n'est autre qu'Apple. Rien qu'avec ses prévisions de fabrication de l'iPhone d'ici la fin de l'année, 70 à 80 millions d'unités, la société a de quoi assécher une partie du marché de nombreux composants dont les capteurs photos.



Etendre à bas coût le stockage interne de son portable Apple

Ce n'est un secret pour personne, Apple vend cher, très cher ses SSD. Il y a donc de quoi hésiter lorsque l'on achète un Mac portable à prendre un SSD plus gros.
Ce problème, car c'en est un, a poussé de nombreux fabricants à trouver des solutions pour augmenter la capacité de stockage de ces machines sans concéder à leur portabilité.
La solution la plus en vogue est celle qui consiste à utiliser le connecteur SDXC des portables pour y installer une carte mémoire qui ne dépasse pas et que l'on peut ainsi laisser à demeure.
C'est l'une d'elles, que nous testons pour vous aujourd'hui, est la Transcend JetDrive Lite 350. Ce modèle est spécifiquement destiné aux MacBook Pro Retina 15" mais il y en a d'autres pour la plupart des portables Apple car il faut tenir compte de la profondeur de chaque connecteur SD.

Une fois installée dans la machine, elle ne dépasse pratiquement pas, seulement d'environ 1/2mm, pas assez pour qu'il y ait un risque de l'accrocher.

Annoncée pour 128 Go, elle en fait même un peu plus.

Au niveau performances on est très loin d'un SSD, mais ce n'est pas si mal pour une carte de cette taille et de cette capacité. Notez que ce test a été fait sur son formatage d'origine en EXFat. Un autre test réalisé en HFS+ a montré des performances en écriture inférieures. Donc, il est préférable de rester en ExFat.

Bien entendu, cette solution n'est pas parfaite, ne serait-ce qu'à cause de ses performances. En revanche, nous avons décidé de l'adopter pour gagner en capacité et en déportant dessus certains fichiers et dossiers. Le plus évident semble être le dossier téléchargements, sauf si vous dépassez les 400 Mbits/s. De plus, la perte éventuelle de ces données ne sera pas capitale. Mais on peut aussi envisager d'y déporter une bibliothèque iTunes, de quoi faire beaucoup de place.

Ce produit a toutefois un défaut. Il s'avère un peu compliqué de ressortir la carte une fois qu'elle est insérée et il vaut mieux avoir des ongles longs ou une lame fine pour y arriver. Si vous utilisez souvent le connecteur SDXC pour autre chose, cette solution ne sera donc pas pratique.

Pour finir, on trouve ce produit en 128 Go autour des 80 euros, ce qui est un tarif acceptable pour doubler la capacité interne d'un MacBook Air d'entrée de gamme.



Les produits d'Apple qui ont changé notre vie. 3

Difficile de continuer plus loin sans arriver à un produit bien plus récent, l'iPhone.

Ce n'est pas le premier smartphone, il n'avait que du Edge quand nombre d'autres appareils étaient en 3G, il a longtemps été disponible uniquement aux Etats-Unis mais, clairement, il y a eu un avant et après l'iPhone.
C'est le premier smartphone qui a permis d'utiliser internet de manière nomade mais confortable et il a totalement chamboulé l'écosystème des téléphones mobiles allant même jusqu'à pratiquement tuer RIM (devenu BlackBerry), la division mobile de Nokia et Sony Ericsson, l'ancien chouchou des Mac Users.

Pourquoi présenter le premier modèle et pas un plus récent ? Parce que cet iPhone avait déjà tout inventé ou presque. Certes, Apple refusait à l'époque toute application installée dessus mais le jailbreak et la création de kits de développement parallèles ont forcé la société à créer un écosystème qui a fait depuis sa fortune.
Dernier point sur lequel cet appareil était imbattable, son prix. Apple fonctionnait alors sur un système de subvention, le vendant à prix coûtant ou à perte et se refaisant sur les abonnements. Le désimlockage a permis à des millions de personnes d'en acquérir un aux Etats-Unis pour 299$ environ et de l'utiliser chez un autre opérateur, un véritable cadeau pour l'époque.



Les produits d'Apple qui ont changé notre vie. 2

Difficile d'aller plus loin dans cette série sans bien entendu parler des ordinateurs, et avant de parler du Macintosh qui aura bien entendu sa place, commençons par son ancêtre l'Apple II.

 

Voici en photo l'Apple ][ et le IIc un transportable pour lequel j'ai une affection toute particulière puisque ce fut mon premier ordinateur.

Bien entendu il y avait des ordinateurs avant ces machines mais ce furent les premières à entrer massivement (enfin pour l'époque) dans des petites entreprises et chez des particuliers. Elles ont clairement marqué leur histoire même si elles ont cohabité avec de très nombreuses autres machines dont tous les fabricants ont disparu.

L'Apple II a forgé une génération d'informaticiens et créé un nombre impressionnant de vocations. On pourrait aujourd'hui sourire de ses faibles capacités, inférieures aujourd'hui à celles d'une calculatrice, mais chaque démarrage de cette machine était le début d'une aventure, et il y avait bien plus de satisfaction à créer un programme en Basic et arriver à l'exécuter ou tout simplement de recopier un long listing que d'aller sur un quelconque App Store pour télécharger un jeu en quelques secondes.

PS: Si certains d'entre vous veulent prendre leur plume et participer à cette suite, ils sont les bienvenus.

[MàJ] Merci à phm78 pour ce fort sympathique clin d'œil :)

 



Conditions de travail dans les Apple Store : Apple fait face à une Class Action

TechCrunch rapporte qu'une action en recours collectif a été lancée en Californie contre Apple par des employés (ou ex-employés) d'Apple Store. Ils reprochent à la société des violations systématiques et répétées du code du travail de la Californie.
Les premières plaintes remontent à 2011 mais le recours collectif n'a été accepté par la justice qu'hier.

Il est reproché à Apple de ne pas avoir respecté les temps de pause et de repas des salariés et de ne pas leur avoir systématiquement versé leur salaire en temps et en heure.

En France, Apple a actuellement plusieurs procédures en cours devant des tribunaux de prud'hommes pour plusieurs raisons différentes. Nous suivons ces affaires qui trainent en longueur mais ne préférons pas les commenter tant qu'un jugement n'aura pas été rendu dans un sens ou dans l'autre.



Un outil d'export de photothèque Aperture vers LightRoom

Nous donnons la parole à Jean-Michel:

Bonjour,

en tant qu'utilisateur d'Aperture je fais partie de ceux qui se sont sentis floués (trahis ?) par Apple à l'annonce de son abandon.
Un photographe m'a fait part de l'existence d'un outil (encore en béta) pour faciliter l'exportation ou l'archivage de photothèques Aperture.
Voici la page en question:
http://apertureexporter.com/

Je ne l'ai pas encore testé mais ça ne devrait pas tarder.

Si certains d'entre vous testent cet outil, merci de nous faire part de vos expériences.



Apple parle des outils de diagnostic iOS qui ne sont pas des backdoors

Pour répondre indirectement aux accusations d'avoir installé des backdoors dans iOS, Apple a publié une liste de certains outils de diagnostic installés dans son système mobile:
http://support.apple.com/kb/HT6331?viewlocale=en_US&locale=en_US

  • com.apple.mobile.pcapd est décrit comme un système de capture de paquets possible depuis un ordinateur "de confiance" et sert au dépannage, au diagnostic et aux connexions VPN,
  • com.apple.mobile.file_relay est utilisé par Apple Care avec l'accord des utilisateurs pour réaliser aussi des diagnostics,
  • com.apple.mobile.house_arrest est utilisé par iTunes pour les transferts de fichiers vers et à partir des appareils iOS pour les logiciels en ayant la capacité et les autorisations ainsi que par XCode pour faciliter les développements.

Apple insiste sur le fait que tout ce qui transite est chiffré via des clés non partagées avec elle et qu'il est aussi possible d'accéder à ces services en Wi-Fi.



Nvidia lance une tablette console de jeux

Aujourd'hui, tout du moins pour une partie de leur temps, les tablettes font office de consoles de jeux. Nvidia a décidé de décliner ce concept aussi loin que possible avec la Shield Tablet.

Il s’agit d'une tablette vendue 299$ en 16 Go et 299$ en 32 Go et LTE dotée d'un écran 8" en 1920 x 1080. Elle utilise un SoC Tegra K1 et peut se connecter à une manette externe qui servira alors à contrôler les jeux.
C'est un fort étrange produit pour tout dire car dans les faits c'est seulement une tablette à laquelle la société veut donner une apparence commerciale d'un autre usage pour attirer les clients. Chose amusante, alors que l'iPad permet de jouer sur une télévision, il est possible ici de streamer les jeux depuis un PC doté d'une Geforce vers cette tablette ou encore comment jouer sur un petit écran quand on en a un grand...



Apple: Après l'iWatch, l'iTime

Apple a déposé un brevet portant sur une montre "rackable".

Cela ressemble furieusement à l'intégration que certains ont fait de l'iPod nano, avec en plus une certaine intelligence au niveau du bracelet et un système de mouvements de poignet pour activer certaines fonctions. Dans ce genre de procédé, le plus dur est de faire la part entre gestes volontaires et involontaires.



Résultats du second trimestre : Mac et iPhone qui rient, iPad qui pleure

Apple a dévoilé ce soir ses résultats financiers du second trimestre 2014 (troisième trimestre fiscal pour elle).

Le chiffre d'affaires s'établit à 37,4 milliards de dollars, en hausse de 6%, ce qui en fait le meilleur second trimestre de l'histoire de la pomme. Le bénéfice augmente pour sa part de façon plus marquée, atteignant 7,7 milliards de dollars (+11,6%), grâce à une amélioration de la marge brute, qui titille à nouveau les 40%. Ce bénéfice est toutefois inférieur au record atteint au second trimestre 2012 (8.8 milliards).

Ces bons résultats sont principalement à mettre au crédit de l'iPhone (53% du chiffre d'affaires), qui atteint un nouveau record de ventes, à 35,2 millions d'unités (+13%), grâce à son développement important sur les marchés brésilien, chinois, indien et russe, ainsi qu'au Mac (15% du CA), qui progresse de 18% sur un an, à 4,4 millions d'unités.

Dans la continuité du trimestre précédent, l'iPad a une nouvelle fois vu ses ventes chuter sensiblement (-9,2% avec 13,3 millions d'unités), mais sauve de peu sa seconde place dans le chiffre d'affaires d'Apple (16%). Il pourrait la perdre au prochain trimestre si la tendance se maintient. iTunes arrive pour sa part en 4ème position. Avec 4,5 milliards de dollars il progresse de 12% sur un an et représente également 12% du CA.

L'iPod continue pour sa part sa longue chute, et pèse désormais pour seulement 1% du CA d'Apple, avec moins de 3 millions d'unités écoulées (-36%), un nouveau minimum.

Pour le prochain trimestre, Apple table sur un CA compris entre 37 et 40 milliards, contre 37,5 milliards il y a un an.



Les backdoors d'iOS révélées à la conférence HOPE/X

Jonathan Zdziarski, un expert de la police scientifique américaine, a fait une annonce étonnante à la conférence Hackers On Planet Earth (HOPE/X) qu'iOS contiendrait de nombreuses backdoors qui pourraient permettre à Apple et au gouvernement de récupérer des données privées. Un certain nombre de services tournants sur iOS, sans besoin d'être dans un mode développeur, permettraient d'extraire des données du mobile et de les récupérer grâce à des outils de la police scientifique.

Par exemple, comme Jonathan l'explique dans sa présentation dont les slides sont disponibles ICI.

  • com.apple.pcapd qui snif et dump toute l'activité réseau (un sniffer serait donc intégré à 600 millions d'appareils)
  • com.apple.mobile.file_relay qui liste entre autres : les comptes configurés sur le matériel (Twitter, FB, email, ...), la base des contacts en SQLite (et contenant les éventuelles entrées effacées), les caches (photos partagées, dernier écran affiché, presse-papier, ...), logs GPS, calendrier, notes, messages vocaux, SMS, ...

Tous ces services contournent tout chiffrement côté iOS et Jonathan Zdziarski est persuadé que les sociétés éditrices de logiciels pour la police judiciaire sont d'ores et déjà capables d'extraire des données qui pourraient être réclamées dans le cadre d'enquêtes. On ne sait pas si la NSA y a accès.

Néanmoins Jonathan essaye de dédramatiser sur son blog. Il ne croit pas en une conspiration Apple/NSA. Son message dit simplement que certains services (comme le sniffer) n'ont rien à faire dans 600 millions de smartphnoes et espère qu'Apple corrigera le tir !

[MàJ] Apple a formellement démenti avoir installé des portes dérobées dans ses produits et réaffirme n'avoir jamais coopéré avec une quelconque agence gouvernementale pour l'aider à espionner ses clients et ne le fera jamais.



Apple aurait commandé 80 millions d'iPhone 6

Apple semble plus que jamais convaincue que son futur iPhone 6 aura un succès sans précédent dans la vie des différents iPhone. La société en aurait commandé selon le Wall Street Journal entre 70 et 80 millions d'unités qui seront livrées d'ici la fin de l'année. Ce serait près du double de ce que la société vend usuellement sur une période de trois mois.

Pour arriver à de telles prévisions la société doit avoir gardé des atouts que les rumeurs n'ont pas réussi à découvrir. Nous sommes pressés de savoir ce que cet appareil peut cacher.




MacBidouille
----